Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 10:15
Souviens toi, Maire de Prémian
ci-devant Hubert Barthès !!

Depuis plus de deux ans, sur la route départementale D908, à l’entrée de la commune citée cidessus, en venant de St-Etienne d’Albagnan, le bas-côté s’effondre sur une largeur d’au moins une camionnette.
En fait, le sous-sol est truffé de grottes et de cavités creusées par l’eau. Cet endroit est très dangereux, et très mal signalé, surtout de nuit. Quelques panneaux ont été posés au sol, sans plus. Pour mémoire, début 2012, une société civile avait pétassé l’anfractuosité, mais le résultat fut un fiasco et le
trou s’est agrandi encore. Même les arbres du champ mitoyen durent être arrimés pour ne pas glisser dans les abysses locales.

Excédé, suite à un accident, un cycliste s’était gravement blessé en tombant dans cette cavité. Nous avions exprimé notre indignation de cet état de fait : La Commune n° 214 du 25.05.2012, numéro envoyé aux élus, mais non diffusé au grand public, car le jour de la parution, de nouveaux travaux s’étaient engagés.

Nous aurions pu en attendre du bien.

Ce jour-là, un ami de la « Commune » s’est intéressé à cette affaire et est allé voir sur place. Il a interrogé les ouvriers qui étaient en train de travailler à colmater la brèche. Constatant qu’à ce moment-là, l’entreprise s’était contentée de combler le trou avec du gravier, il a demandé si une dalle ferraillée était prévue, s’appuyant sur les côtés stables. Non, ils allaient simplement couler du béton. Notre ami s’étonnant de cette décision, il lui a été répondu que c’était une solution provisoire, dans l’attente d’un financement pour des travaux après la saison d’été.
Apparemment, le financement se fait toujours attendre. Pas étonnant dans ces conditions que les affaissements recommencent. L’endroit est resté dangereux et le danger s’accentue.

Alors, que fait le bon (encore ?) maire ? Du vent certainement, mais du concret, que dalle. Pourtant, sa responsabilité propre peut être engagée, surtout si un autre accident vient à se produire. Dans ce cas, plainte devra être portée, nous y veillerons, contre ce dangereux irresponsable, surtout s’il y a un nouveau drame…

Nous en avons plus que marre d’être représenté, géré, par des béni-oui-oui, des Jean-foutre.

Tu as toujours la possibilité, camarade Hubert, de demander sans relâche, pour le bien commun, pour la sécurité de tous, au député du coin et néanmoins responsable au Conseil Général de l’entretien des routes, de trouver une solution qui de plus, urge !

L’argument financier pour justifier la non intervention est fallacieux : il suffit de faire un rond-point à la con en moins.

Ta fin de mandat risque d’être chaude, cher élu !

A bon entendeur, salut !

Pierre Blondeau, pour le collectif éditorial

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires