Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

“La lutte jusqu’à extinction, la lutte toujours, la lutte quand même!” Le devoir d’un révolutionnaire Louis-Aguste Blanqui, dit “l’enfermé”H -1805-1881. 33 années de prison, 44 années de persécution, fou d’égalité et de justice, manifestant infatigable. Condamné à mort, grâcié, condamné à perpétuité, grâcié, repris, évadé. Le prolétariat, qu’il défend bec et ongles, l’adore. Quelque temps avant sa mort, il crée un dernier journal dont le titre est devenu la devise libertaire du monde entier: “Ni dieu, ni maître.”

Il est LA révolution : “Les balles frapperont jusqu’à ce qu’il n’y ait plus debout un seul ennemi de la liberté et du bonheur du peuple” Un pur ! Oyez, bourgeois, et tremblez qu’il ne revienne, pour construire avec le peuple une société nouvelle.

H - Un des surnoms populaires de Louis-Auguste Blanqui

 

ÉDITO

 

GOLGOTHAH

 

La communauté catholique pastorale, issue de Vatican II, subit toujours son chemin de croix.

Le pape actuel, réactionnaire de la plus vile espèce, après moult erreurs et provocations, veut faire reconnaître “les vertus héroïques” de Pie XII (pape de la seconde guerre mondiale étant resté sourd et muet – au mieux  - aux évènements de son temps et le proclame « vénérable », dernière étape avant la béatification. Quelle infâmie ! Nous avons une pensée émue pour le mouvement des prêtres-ouvriers, qu’il cassa en 1954, et leurs disciples. Une considération fraternelle à tous ces camarades, hommes et femmes de bonne volonté.

 

H - Le calvaire ou lieu du crâne en hébreu. Là où selon les Ecritures, Jésus aurait été mis en croix à Jérusalem.

 

Le saviez-vous ?

 

¬ - Réunion/débat du 22/12/2009. Palais des Congrès de Mazamet, au moins 400 personnes. Objet : l’implantation d’éoliennes industrielles dans le Parc Naturel. La très grosse majorité est contre.. Même le député Carayon. Il va déposer au Parlement une proposition de loi en vue de les interdire au sein d’un Parc (avec l’appui de son copain-frangin Mesquida ?). Vialelle, président actuel du Parc, doute de la sincérité de ce bon parlementaire.. Nous aussi ! Quant à lui, Vialelle, il essaya d’esquiver et de louvoyer. Mais comme tous les élus locaux, il est responsable et coupable de cet état de fait : 300 éoliennes avouées devraient prochainement être érigées sur le territoire du Parc. Si la charge est trop lourde pour lui ou pour les maires et conseillers municipaux, qu’ils démissionnent ! Ils sauveront au moins l’honneur et les intérêts de leurs électeurs. Tous ces beaux muscadins doivent consulter les populations par référendum d’initiative populaire !

 

­ - Courniou les Grottes. Pour obtenir une carte grise ou son renouvellement, il faut attendre des lustres. Une “nénette” de Marthomis fait le pied de grue depuis août ! D’aucune employée ne serait pas la plus rapide de sa famille et même le bon maire aurait renoncé à la bousculer. Pour quelle raison ? Il doit bien y avoir une explication …

 

® - L’Hérault, le magazine du Département. Janvier 2010. Morceaux choisis :

“Dans le contexte actuel, il est plus que jamais important d’aider à construire une société plus fraternelle et juste” André Vezinhet. Belles paroles, mais pas suivies d’effets sur le terrain : en 2010, les associations ne vont plus percevoir que la portion congrue.

“Le libéralisme forcené, l’individualisme, la réussite à tout prix, c’était le modèle de société qu’on nous proposait. Le château de cartes s’est effondré. Profitons-en pour repartir sur de nouvelles bases fondées sur des valeurs plus citoyennes.” Plus partageux que le Dédé, tu meurs ! Mais il devrait donner des coups de pied à son 1er vice-président pour que celui-ci : un, se réveille ; deux, entende ; et trois, comprenne que le vent tourne !

“J’ai une idée fixe : c’est par l’éducation qu’on arrive à plus de partage et de fraternité.” Propos de notre bonne Michèle Charras, adjointe à Saint-Pons. Certes, certes, très chère, mais en plus, il ne faut pas avoir le cœur dur comme une pierre !

Expression libre. “Mots pour maux”, signée Kléber Mesquida. Rien à redire. Très bonne explication de texte faite (pour une fois) par un professionnel et non par un politicard.

Coup de chapeau (rouge) au retraité Jean-Claude Mauroux, qui enseigne le code de la route dans les prisons. C’est ça, la vraie fraternité !

 

¯ - Vœux du député-maire, le 2 janvier 2010. 120 personnes. Toujours les mêmes. Platitudes et langue de bois. Le sous-préfet aux champs présent. Ami-ami avec notre cher et tendre. Attelage contre nature (quoique ..) Ce grand commis de l’Etat va déverser la manne du fric des impôts sur l’Ouest de l’Ouest. Et ce, à priori, suite à la fermeture du robinet flouse par la Région (due aux bonnes relations entre Kléber et l’oncle Jojo.) Mise au placard pour la soirée de Francis Cros, conseiller municipal de La Salvetat et frêchiste. Pas un mot de l’actualité brûlante de l’automne dans le pays saint-ponais. Pour mémoire : chasse lancée par les parigots et autres volailles sur les passériformes au plumage noir, au bec épais et robuste, à larges ailes, carnivores et granivores. Honte ? Regrets ? Remords ? Notre bon maire est aussi pour la liberté d’expression (c’est quand même nouveau) : “Que l’on soit fleur ou cactusH, on doit pouvoir critiquer” Principe même de la démocratie. Mais il fait des progrès, le bougre !

H - Nous nous voyons bien en cactacées, genre grand cierge : tige charnue, aux feuilles réduites à des épines, au corps cylindrique élevé.

 

° - Recensement de la population. Les chiffres de l’INSEE, décembre 2009, viennent de paraître.Tableau des populations légales des arrondissements et des cantons. En vigueur à compter du 1er janvier 2010. Date de référence statistique : 1er janvier 2007.

Comme notre bonne mairie prétend qu’il ne faut pas s’occuper de la population de la ville de Saint-Pons (un saint-ponais déménageant à Riols ou à Courniou resterait dans le canton), nous ferons la comparaison entre cantons :

Olargues :      4198

Olonzac :        5436

St Chinian :    7676

St Pons :         4078

La Salvetat :   1676

A l’exception de La Salvetat, qui constitue un cas à part, nous sommes le canton de l’Ouest de l’Ouest qui se désertifie le plus. Les élus s’en tapant la coquille, ceci explique donc cela. Il suffit de traverser Saint-Pons à 21heures .. Merci qui ? Mais heureusement, pour sauver le pays, certains ineptes pensent toujours que nous avons la joie et le bonheur d’avoir super-Kléber. Maire, député, 1er vice-président du Conseil Général, président de ceci, vice-président de cela … Clermont l’Hérault, occupant une position géographique centrale dans l’Hérault, compte  19525 habitants dans son canton et 7431 dans sa propre agglomération. Voilà un bon futur point de chute (bonne proie ?) pour not’ bon député. Et ces pauvres gens, qui ne savent pas à quoi ils doivent s’attendre !

 

± - Cadeau de fin d’année. La cellule Jacques Roux a offert au nouveau sous-préfet de Béziers le tee-shirt “A St Pons, le 03/09/2009, nous sommes tous des cors.beaux” Lui qui se dit très attaché au pays saint-ponais a dû être ravi de notre petite attention, copain vaccin qu’il est de not’ bon Kléber ..

 

² - La mairie a encore perdu un procès ! L’O.P.H.L.M., organisme du Conseil Général, a définitivement dédommagé Alain Baret d’une somme d’environ 1600 €, suite  au bornage judiciaire de la station de pompage de St Pons (HLM Notre Dame/Gascagne) et ce, après une contestation de la municipalité de Saint-Pons, qui revendiquait la parcelle .. Le charcutier a eu gain de cause au tribunal. Alain qui rit, Kléber qui pleure ! Et nous, contribuables, savons à présent où passent nos impôts locaux ! Dans son exaltation, le cochonnailleur aurait même promis une offrande au Secours Populaire. C’est dire qu’il était content, l’oiseau ! Surtout que les forages et la station de pompage ont été, une fois pour toutes, reconnus comme lui appartenant. Le prix de l’eau va-t-il augmenter ???

 

³ - Les Français et la politique. Midi Libre du 12/01/2010. “Plus les élus sont loin, moins on leur fait confiance.” Putine ! Qu’est-ce que cela doit être, quand on sait qu’on en connaît près de nous auxquels on ne fait vraiment pas, mais alors vraiment pas confiance … Suivez notre regard !!!

 

´ - La santé de nos entreprises (capitalistes) locales. 2008 – d’après le journal Performances Languedoc-Roussillon – janvier 2010.               

                  

                                               Classement         Classement    Effectif                   C.A. 2008 h.t.         Evolution                        Observations

                                                                    départemental      régional       personnel                   en milliers d’€        2007/2008

    en 2008                  sur 12 mois          du C.A. en %

CARAYON Languedoc            148              483             49                  13 108               + 1,21

PORTES  (œufs)                     181                585        43                  10 823               + 26,22

LE MARCORY                           222                736            101                   8 426              + 216,29           Merci qui ???

TEXTILE HITEC                        231                762            111                   8 187              + 36,93          Verreries de Moussans

CAULLET Marché U                  364               1155             15                   5 568               + 8,20

G. CLAVEL Normandie              500               1569              3                   4 146                + 19,00           Transport Riols

G. CLAVEL Rhône                      526               1665             6                    3 933                - 7,83              Transport Riols

E.E.H.C.                                        527               1666           31                    3 931                - 4,00

GALLIEN sarl                              536               1686             5                    3 863                 + 12,00

POTOMAC ÉCOMARCHÉ        560               1772            16                   3 688                 + 2,05

µ - Réunion de la section locale de la Ligue des Droits de l’Homme. Prémian, le 15/01/2010 avec, comme intervenant principal Gilles Sainati, du Syndicat de la Magistrature. 95 à 100 personnes venues de tout l’Hérault, du nord Aveyron, de Tarnac ..Chaude ambiance. Démonstration par Gilles que nous passons en France d’un État social à un État pénal, suite aux lois sur la prévention de la délinquance. Fichage systématique des familles qui “posent problème”, des opposants politiques, des syndicalistes. Traçage de la population, ce qui modifie intégralement le rapport habituel entre l’État et le citoyen.

 

 

Une piste judiciaire pour les gardés à vue du 03/09/2009 : procédure devant le tribunal administratif, en demandant la condamnation de l’État pour voies de fait.

 

¬¬ - Le déjeuner des insurgés : Corbeau et Tarnac.  Midi Libre du 16/01/2010.

La photo de La Cigale en première page du 2ème cahier : c’est là lui faire trop d’honneur ! “La Cigale, ce lieu de contestation, où l’on aimait à se rencontrer (ça dépend qui ..) a perdu de sa superbe.” Réflexion mesquine et basse de deux journaleux qui se sont fait jeter.. Ne chialez pas, camarades du Midi Libre, ne nous enterrez pas trop vite – même péché d’orgueil que l’autocrate à poil dur local – et surtout, ne prenez pas vos désirs pour des réalités. Les amis, les frères de combat de la cellule Jacques Roux et de la valeureuse petite Cigale, sont encore et toujours debout et pleins de fougue. Ils vont même aller se ressourcer prochainement en Corrèze et dans une île de beauté de la Méditerranée …

 

¬­ - Le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc. Midi Libre du 22/01/2010.

Révision de la charte du Parc. L’avant-projet a fait l’objet de réserves émises par les instances parisiennes (doux euphémisme). Le Parc doit approfondir la réflexion sur la cohérence du nouveau territoire. Que c’est bien dit ! En clair, c’est une proposition nulle d’élus incompétents aux petits pieds, doublés de petit bras.

Le Parc reste favorable au développement du solaire thermique (fermes de plusieurs hectares : la terre aux paysans !) et de l’éolien (industriel, fromage des multinationales) avec un bémol dans le nombre d’aérogénérateurs limité à 300 et ne dépassant pas la hauteur de 120 mètres (qu’ils sont généreux, ces braves édiles !)

Tous ces ci-devant nous prennent vraiment pour des jambons. Nous (le collectif des 10 associations Tarn/Hérault) avons demandé un moratoire sur le sujet et des votes – référendum d’initiative populaire – sur les différents projets. Mais ces élus nous méprisent, nous considèrent comme de la fiente et continuent le saccage du territoire comme si de rien n’était. Il nous faudra hausser le ton pour nous faire entendre de ces sourdingues. Et après – eux qui ne respectent pas la démocratie – “chialeront”, viendront japper en criant à l’extrémisme.

La ficelle est un peu grosse et quand on sème le vent, on récolte la tempête, comme disait Mère-Grand. !

 

¬® - Le magazine du Département – février 2010.

Gens d’Hérault, que pensez-vous de la vidéosurveillance ? Aujourd’hui, tout le monde peut passer à la télé ! Titre de cette page démagogue. Je te crois, mon neveu ! A Saint-Pons, nous sommes bien placés pour en parler, car toute la population se souvient de ces tristes journées de septembre…

 

¬¯ - Encore un service supprimé dans notre canton.

Jusqu’à fin décembre, il existait dans les locaux de la mairie, une à deux fois par mois, une permanence du R.S.I. (Régime social des indépendants, pour les commerçants et les artisans). Le permanent s’occupait des dossiers de maladie, de retraite .. Il semble que cette prestation ait disparu et ce, sans aucune information faite au public. Désertion en moyenne montagne sans tambour ni trompette !!!

 

¬° - Arcas, ça sent le sapin !

“Les éoliennes des Avant-Monts compromises” Midi Libre du 30/01/2010. Le projet ne devrait pas voir le jour, bloqué par le Conseil Municipal de Pardailhan (qui a voté contre et qui ne veut pas revoter malgré de nombreuses pressions - merci à ce courageux conseil municipal) et par, bien sûr, la glorieuse association Hurlevent. “Le conseil communautaire n’est pas forcément pro-éolien Š‹ Josian Cabrol – président de la communauté de communes saint-ponaise. Il nous fera toujours rigoler, le Josian. Bel humour, comme pour son livre de janvier 2008 !

Quant à Jean Arcas, s’il voulait représenter un projet éolien retoqué, qu’il se souvienne qu’en 2011 il y a les élections cantonales .. Et notre bon député-maire ? C’est ballot pour lui, il a encore perdu une bataille. Jusqu’à la finale, la der des ders, celle de 2012.

 

¬± - Comédiente ou tragédiente ?

Mesquida crie au tyran (G. Frêche) Midi Libre du 31/01/2010. Š‹ un quarteronH de caciques alléchés par une succession espérée courbent l’échine pour servir de canne à l’omnipotent.” Manque de charité chrétienne, ce bon Kléber. Quant à crier au loup Frêche, il ferait bien de se regarder dans une glace, l’autocrate des Hauts Cantons. Ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau, comme paternel et rejeton. Sauf que le chibani de Montpellier a plus d’humour et de classe, genre Tartuffe et surtout, l’intellect autrement plus développé. En clair, ils ne jouent pas dans la même cour …

H - Encore cette expression gaullienne qu’il reprend à son compte. Peut pas s’empêcher. Trois coups courts, deux longs ; trois coups courts, deux longs. Ah ! Notre tendre jeunesse ! La Légion, le sable chaud, la rue d’Isly, l’exposition coloniale, la grosse Lulu …

 

¬² - Jacques Soulignac a encore sévi.

Le brillantissime adjoint aux sports (ex-président de l’association des commerçants, qui n’a jamais fourni la comptabilité de cette dite association et n’a jamais eu quitus en A.G. Belle gamelle aux fesses !!! Et ça veut donner des leçons en mairie !) a, pour le match O.M./Montpellier fin janvier, fourni des places gratuites (distribuées par le Conseil Général) non pas aux jeunes footeux et méritants de Saint-Pons, aux finances très limitées, mais à ses amis. Qui eux, sont étrangers au monde du foot, ont largement les moyens de s’offrir une place et pour certains, ne sont pas vraiment du coin. Cela porte un nom. A ta place, j’aurais honte, Jacques ! Mais ce sentiment t’est certainement étranger !  P.B.

 

 

 

¬³ - Le journal du Parc Naturel du Haut-Languedoc, n° 21, hiver 2010.

“Vivre dans l’un de ces territoires labellisés (Parcs Naturels), quelle chance !” C’est sûr, ailleurs on aurait pas connu les Mesquida, Arcas, Vialelle, Falip, Martinez et autres ci-devant ; ni les CSDU, parcs éoliens, projets fonciers spéculatifs …

 

 

Dossier du mois. Dernière délibération du Conseil Municipal.

Quelques réflexions, car comme d’habitude, nous n’avons pas tout compris ou trop bien compris. C’est selon…

 

1 -  Arbres de la Place des Tilleuls.

Le risque que représente l’état de certains arbres nécessite une intervention avant la fin de l’hiver. Mais qui va couper quoi ? Coupe au bol ?

2 -  Ancien musée.

Qui, à court terme, ne sera plus nécessaire pour les activités associatives, nous dit-on. Argument spécieux car les associations, même celles inféodées à la mairie, manquent de locaux. A qui va revenir le bâtiment ? Quelle est l’arrière-pensée du Conseil Municipal ?

3 -  Salon de thé et crêperie.

Un nouveau commerce (on ne peut que s’en féliciter) devrait ouvrir dans les caves, sous le musée. Où exactement ? Est-ce compatible avec le concept du bâtiment ? Que dit l’architecte de l’État en charge de l’Ouest de l’ouest ?

4 -  Ancienne imprimerie Maraval.

La mairie achète le bâtiment pour la somme de 150 000 euros, soit 984 000 francs (elle ne recule vraiment devant aucun sacrifice ! Se souvenir qu’elle avait fait acheter aussi celui de Goydadin, ex-bâtiment BigMat). Non, non, ce conseil municipal n’est pas ingrat avec les (gros) commerçants intimes.

5 -  Travaux du rond-point du Foirail.

L’opération se prépare et le traitement du parapet qui borde les enclastres sera abordé .. Très bien, mais il faut prendre en compte aussi le coin du rempart qui dépasse du trottoir et qui oblige aujourd’hui les piétons à descendre sur la chaussée. Gros, très gros danger !

 

Précisions du collectif éditorial.

 

La Commune n’est pas parue en janvier. A la place est sorti un ouvrage de quelques feuillets, intitulé “Souvenirs, souvenirs..” Objet : la garde à vue de Pierre BLONDEAU du 3 au 5 septembre 2009, dans l’affaire dite du Corbeau. Pour ceux, intéressés, qui n’ont pu avoir d’exemplaire, le collectif fait savoir qu’un livre – écrit à quatre mains – sur le combat des saint-ponais contre leur bon député-maire depuis fin 2002, dans lequel sera inclus “Souvenirs, souvenirs..”, sera édité et vendu courant 2ème semestre 2010.

 

Le livre du mois.

 

Le dernier livre de Jann-Marc Rouillan vient de sortir : Paul des épinettes et moi. “Longtemps témoin des ravages de la maladie en milieu carcéral, l’auteur témoigne ici d’une expérience plus directe encore : la sienne. Et de retour en prison, il évoque les mois de semi-liberté dont il a bénéficié, en portant notamment son regard sur le monde de l’extérieur et le type de liberté qui y a cours.” Agone, l’éditeur. Bel ouvrage, empreint de beaucoup d’humanité. Et, surprise plus que plaisante, de la page 67 à la page 73, il a conçu une fiction du corbeau saint-ponais. En vedettes principales de la chronique : le notaire communiste de St Chinian, le dentiste terroriste de St Pons. Ces deux dangereux frères de la côte (ayant comme totem une tortueH) auraient même déjà cassé la gueule au maire. Que Marx puisse les guider ! Chouette, non ? Mais c’est une fiction, on vous l’a déjà dit !

En vente dans toutes les bonnes librairies, dont votre unique et préférée dans le pays saint-ponais, l’inénarrable Cigale. Au prix de 10 euros l’exemplaire.

H - Note du plumitif local.

 

Dernière nouvelle.

 

Enfin, une bien bonne !

Le charcutier furieux a pris sur le museau. Gros cocard à l’œil gauche. Serait-ce un socialo qui, au détour d’un carrefour, aurait vengé celui dont on ne prononce plus le nom ???

 

 

http://la-commune.over-blog.com

contact : lacigale.stpons@orange.fr

 

 

Feuillet d’opinion du Piémont Héraultais Prolétarien – n° 162 du  8 février 2010 -  GRATUIT.

Renseignements : 3, route de Castres – 34220 Saint-Pons de Thomières.

Cette gazette est disponible à cette même adresse et sur le marché le mercredi matin.

IPNS – Ne pas jeter sur la voie publique.

Partager cette page

Repost 0
Published by