Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

                                             

 

 

 “Nous, on connaît des maires de la vallée qui ont une tronche pas catholique Š‹

     Un saint-ponais.

 

BANDE DE GLANDS !

 

Dans la liste du Front de gauche élargi il n’y a aucun candidat défendant les intérêts spécifiques des classes populaires rurales de l’arrière-pays héraultais. Les gavaches ne sont toujours que quantité négligeable pour les « bourgeois » de la plaine et du littoral ! Pourtant, le communisme rural existe et lui, se porte de mieux en mieux. Le front prolétarien a fait ses preuves en arrêtant moult projets des multinationales, relayés par leurs affidés, les élus en général et Kléber Mesquida en particulier. Et c’est avec le même gonze, ses copains-frangins et, en sus, la bande de Cohn-Bendit que nous allons fusionner au deuxième tour, sans la moinde consultation des militants ? Au fou ! Il est bon de rappeler que les militants du PCF ont voté à 80 % contre un accord avec les troupes blettes de la social-démocratie. Alors, pour qui nous prend-on ? Pour des truffes ? Des jambons, des bourses molles ? Ou des pines d’huîtres (de Bouzigues). De surcroît, cela fait des semaines que nous disons :“Les Mesquidiens clament qu’il y a un pacte entre Revol et Mesquida : sur la liste « A gauche maintenant », pas de candidat de la gauche radicale sur les Hauts-Cantons et ensuite, il y aura une alliance entre cette liste et eux, les (pseudo) socialos dissidents.” On s’est moqué de nous, on nous a même traités d’affabulateurs. Mais les faits sont là, têtus, réels. Mesquida qui, lui, est à priori sur la liste Mandroux, sera le seul candidat de l’Ouest de l’Ouest. Merci René. D’ailleurs, il ne manque pas d’air, notre autocrate-cumulard préféré. S’il était élu, que lâcherait-il comme mandat ? Car il faudrait bien qu’il en lâche un ! Les électeurs seraient curieux de savoir lequel !

Le point commun de tous nos « chefs de file », Front de Gauche, Verts et Roses, fratricides et parricides, c’est leur rancœur personnelle contre Frêche. Ils ont pendant cinq ans mangé à sa gamelle et, n’étant plus en cour, ils se refont la cerise en gauchissant leur discours. Les électeurs seront-ils dupes ? Nous, nous n’avons rien de particulier contre JOJOi, mais nous sommes franchement contre la politique capitaliste du Parti Socialiste. JOJO n’étant qu’un cas atypique de la social-démocratie.

Alors, la cellule Jacques Roux qui est, elle, fidèle aux idéaux du Parti, consciente de son devoir et des intérêts du prolétariat, fera comme un « bon petit soldat » la campagne électorale, du mieux qu’elle le pourra, pour notre liste « A gauche maintenant ! ».

Quant au deuxième tour, n’étant plus engagée par la parole donnée, elle se réserve le droit de proclamer et de faire ce qu’elle jugera utile et adéquat, pour le bien des classes populaires rurales des Hauts-Cantons.

Pierre BLONDEAU, plumitif.

 

i Nous, au moment qu’il fallait, nous avons su lui dire et lui écrire ce que nous pensions de ses propos. Pour les faibles de la mémoire, se souvenir aussi de l’épisode tragi-comique d’Olargues, lors de la dernière campagne des régionales. A vos leçons de morale à la Aubry, vous pouvez vous les garder ! Quant à son âme (de gauche), celle-ci, même Méphisto ne voudrait pas l’acheter pour un kopeck ! Plus con qu’un socialo de la rue de Solférino, tu meurs ! Le risque étant, quand même, d’offrir la région à la droite, réac, arrogante, bestiale …

Quoique .. C’est bien Mesquida qui a fait Couderc sénateur avec, à priori, la bénédiction de Paris. Mesquida, que d’aucuns à Montpellier décrivent comme un « ennemi de l’intérieur, pétri d’ambition personnelle, dénué de scrupules » et surtout animé par un « appétit pathologique de pouvoir ».

 

http://la-commune.over-blog.com/

contact : lacigale.stpons@orange.fr

 

Feuillet d’opinion du saint-ponais prolétarien n° 163 du 9 février 2010 – GRATUIT.

Renseignements : 3, route de Castres – 34220 Saint-Pons de Thomières

Cette gazette est disponible à cette même adresse et sur le marché le mercredi matin.

IPNS – Ne pas jeter sur la  voie publique.

 

 

 

 

 

Numéro spécial

 

 

Numéro spécial

 

 

Numéro spécial

Partager cette page

Repost 0
Published by