Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 10:39

 

« Que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »
Jean de la Fontaine »
Indignation à géométrie variable !
Dans la lamentable histoire D.S.K ., de belles âmes, de la même classe sociale pour la plupart, ont déclamé, beuglé leur colère, leur indignation, de voir leur héraut chuter en direct. Comme souvent, la palme, ou le pompon, revient à BHL qui considère que son ami Dominique n’est pas un quidam
comme les autres et qu’on lui doit donc plus d’égards (France Inter le 18.05.2011). Cette pauvre pomme a des problèmes avec la lecture de la constitution et sa valeur cardinale : l’Egalité. Qui est pour nous une vertu…
Donc les images étaient selon lui, dégradantes, répugnantes, insoutenables.
Même le CSA a mis en garde les chaînes de télévision contre la diffusion d’images déshonorantes d’un présumé innocent. Et puis, chez nous, en douce France, tout ce cinéma serait interdit par la loi Guigou de 2000… Très bien, sauf que…, sauf que le 03.09.2009 et ce pendant une bonne dizaine de
jours, les mêmes télés ont exhibé un couillon de buraliste communiste, désigné coupable par son bon député-maire, accusé d’avoir envoyé à la clique sarkozienne des balles de 9mm.
Et dans cette affaire, aucun de ces bobos parigos, de ces gros bourges ennemis du prolétariat, n’a rien trouvé à redire, aucun n’a dénoncé ces viles pratiques. Comme quoi ils ne défendent pas comme ils le prétendent la
grandeur de la République, mais les petits intérêts mesquins de leur clan. C’est sur eux-mêmes qu’ils chialent, car si cette brusque déchéance peut se p donc pas à l’abri d’une même déconfiture. Et c’est cela et seulement cela qui leur fait peur et les fait couiner… Collectif éditorial

Le saviez-vous ?

1 Parc naturel du Haut Languedoc
Dernièrement, sans tambour ni trompette (non pas Tropéano, mais l’instrument de musique),
Daniel Vialelle a été réélu président du dit Parc. Ce n’est pas qu’il ait été bien brillant (cf. entre autres le dossier des éoliennes industrielles…), loin s’en faut, mais à défaut de grives, on mange des merles. La grive, ça devait être le bon Jeannot Arcas d’Olargues. Prétendant Héraultais, il devait être
« porté sur un pavois » par ses pairs, et maires, et vivre un triomphe*. Il avait, de surcroît, l’adoubement du comte des Hautes Terres, notre saigneur à tous, le brillantissime Mesquida. Et puis, patatras ! Adieu vaches, cochons, couvées, la présidence reste dans le Tarn. Et, dans trois ans, aura-t-il
ses chances ? La roue aura tourné : KM sous d’autres cieux, la majorité départementale aux abois, le siège de maire d’Olargues revendiqué par un petit Brutus, le poste de conseiller général « OUT », la cata en somme. Sombre avenir. Olargues ! morne plaine… Alors pourquoi ce cruel châtiment ? Il se murmure dans le landernau local que le bon Arcas n’était pas très chaud pour le fumeux regroupement de communes voulu par le gouvernement (pour mémoire, dans notre cas, seraient regroupées les communautés de communes d’Olargues, St-Pons, La Salvetat et La Salvetat) et cher à notre féerique
Kléber. Celui-ci, pour faire passer en force son projet*, eut une ire mémorable dont le bonhomme est coutumier. Alors, ceci explique-t-il cela ? Peut-être. Mais quoi qu’il en soit, le bon Jeannot a raté le coche. Et comme disait la chanson, ça c’est moche (pour l’ego de notre rombier).
PB, le 18.05.2011

* Qui aurait osé faire le rôle de l’esclave, celui qui tenait la couronne de lauriers au-dessus de la tête
de César et qui lui glissait dans l’oreille pendant tout le parcours en char : « Souviens-toi que tu es
mortel. Souviens-toi que tu es mortel… » ?
* Quand le peuple souverain, les citoyens de l’Ouest de l’Ouest, auront-ils leur mot à dire sur le dossier
? Les pseudo représentants du peuple, une fois de plus, vont-ils les dauber ? les déposséder de
leurs attributions, de leurs droits, de celui de choisir leur avenir … ?

2 ParcNaturel Régional (suite)
L’enquête publique sur le projet de charte révisée du P.N.R.H.L. dont nos élus experts (disentils) parlaient comme de l’Arlésienne, est enfin à notre disposition. Le dossier est consultable dans toutes les mairies du Parc du 6 juin au 8 juillet inclus. Allons-y en masse inscrire sur les registres nos
observations, nos textes divers, allons agrafer nos mémoires, nos rapports, les motions de nos associations, de nos mouvements… pour bien leur prouver à tous ces beaux petits messieurs que le Parc est à nous, citoyen(nes). Il est notre bien commun et non le jouet et l’intérêt privé de quelques clans de rapaces…
3 Réponse à UPSICOUETTE de la gazette de commerçants saint-ponais
Pourquoi suis-je rouge ? Et pourquoi cela me fait mal ?
C’est une couleur que j’aime car c’est le symbole du sang versé par le peuple en lutte contre le pouvoir en place depuis au moins trente générations. Et cela me fait mal du fait que mon député-maire est l’incarnation de l’autorité brutale et péremptoire locale. Et celui-ci n’aime que le bleu Amour et le
vert de gris. PB
4 Propagande ignominieuse
Midi Libre du 23.05.2011 : Elie Aboud dit avoir été tiré au sort parmi les députés de la majorité UMP pour être suivi par une équipe du service politique de FR3. « Le but de ce reportage est devoir comment un député explique dans sa circonscription la politique du gouvernement. Il a de gros problèmes
avec la démocratie ce bon élu, fier petit soldat de la bande noiraude à Copé (ceux qui pour mémoire, ont fait le pari que la social-démocratie passera en 2012 et se plantera comme celle d’Espagne, puis, débarrassés du frénétique Sarko, reviendront au pouvoir en 2017, plus à droite, plus réactionnaire
que jamais avec, dans leur musette, Marine et un programme totalitaire pour Marianne…)
Un député n’est pas nommé par le gouvernement, mais élu par le peuple. Un représentant de la Nation n’est donc pas là pour expliquer la politique du gouvernement, mais pour exprimer à celui-ci les doléances des citoyen(nes) du peuple souverain. Quant à Elie, félicité par la graine frontiste bitteroise,
Alain Ricard, pour sa perverse position sur les retraites des immigrés (cf. 4ème page de ce même feuillet d’opinion), il fayotte honteusement pour se mettre sur les rangs d’un chimérique ministère en 2017.
Et la queue du quart qui a désigné Aboud pour faire la corvée de chambrée (en l’occurrence le reportage FR3) s’appelle, pour nous, Jean-François ou l’aigre de Meaux… PB
5 Dites à Tailhades, apparemment maire de Riols, qu’il lise l’article !
Supplément du Midi Libre du 25.05.2011 : Le Languedoc Roussillon, région mondiale de l’eau.
[…] « Ces territoires (dans l’Hérault et dans l’Aude) soumis à un forte pression démographique, notamment en période estivale, sont confrontés à un double risque : un risque qualitatif lié à des pollutions temporaires ou des incidents entraînant l’indisponibilité de cette unique ressource locale, mais également un risque quantitatif, notamment en période de sécheresse, comme celle(s) qui se profile(nt) en France « [..]
Alors, qu’est-ce que c’est que ce projet à la noix, concocté par le bon Robert, à Ardouane, pour être clair ? Va-t-il enfin répondre aux questions que se posent ses concitoyen(ne)s ? Ce qui est, faut-il le rappeler à ce grand démocrate, de son devoir. Quant au conseil municipal qui l’entoure, chambre
d’enregistrement s’il en est, il pourrait enfin se réveiller. C’est de l’avenir du pays, de vos enfants, gentes fillettes et damoiseaux, dont on cause, …

D’après les griefs d’un ancien du village, à qui « la moutarde monte au nez. »
http://la-commune.over-blog.com
contact : lacigale.stpons@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires