Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 11:03

“ La révolution sera la réintégration du peuple dans la propriété de ses forces collectives” -  Proudhon, 1865.

La Révolution, ce n’est pas un simple changement de gouvernants. C’est la prise de possession par le peuple de toute la richesse sociale”  - Kropotkine – Paroles d’un révolté – 1883.

Edito

 

- Tout comprendre sur la réforme des retraites – Quatre pages de publicité (ou plutôt, de propagande) dans le quotidien local fin juin, diffusé par le gouvernement réactionnaire, sous ce titre accrocheur. Détournant le sens des mots, jouant astucieusement, mais honteusement, de la sémantique pour mieux enfler le peuple, ces suppôts du capital osent parler de réforme juste, progressive, de réforme équitable, solidaire et efficace. De nouveaux droits et des mesures pour l’emploi des seniors. Soit un piège à cons pour militaire isolé, comme aurait dit l’adjudant Tifrice .. Non, cette réforme des retraites est injuste, inéquitable, rien ne pouvant justifier que l’on accepte de remettre en cause nos régimes de retraite (acquis par nos anciens à force de luttes contre les mêmes suceurs de sueur ..)

Ne touchez pas à nos retraites ! Aucun consensus avec SARKOZY ! Rien n’est joué !

WOERTH démission !

Haut les cœurs, camarades ! Une seule réponse à ces nantis gavés et à leurs sbires, les parlementaires cumulards qui veulent tondre le prolétariat !

GRÈVE GÉNÉRALE À LA RENTRÉE !

Pierre BLONDEAU.

 

PLUS DE PROFITS POUR EUX ?

PLUS D’ORGANISATION POUR NOUS !

 

Le saviez-vous ?

 

1 – Classement des correspondants du Midi Libre.

 

Ils sont 1380 correspondants sur le “territoire” du Languedoc-Roussillon et de l’Aveyron. La soirée des “scoops des correspondants” a eu lieu le 24 juin 2010. Les nommés sont :

  • Prix de l’alerte (soit le 1er prix) : La correspondante de Lamalou les Bains. Pour l’obtenir (le prix), il ne faut pas avoir balancé de tuyaux crevés et avoir fait faire chou-blanc à une équipe de journalistes diligentée par le soviet suprême de la rédaction de Montpellier.
  • Prix de l’image : un correspondant du Gard.
  • Pris de l’initiative : notre camarade Pierre AUZIAS, de Riols.
  • Prix du blog : notre bon Michel COROIR de St Pons (Blog très intéressant, où notre modeste feuillet d’opinion est cité de nombreuses fois.)

Commentaire du plumitif : Y’a bon, Banania ! Pour une fois, les Hts-Cantons sont à l’honneur. Il était bon de le préciser !

 

2 – André VEZINHET, auteur turlupin.

 

De passage à Saint-Pons, il a dédicacé son bouquin (qui ne casse pas trois pattes à un canard et dont la vente ne décolle pas …) à la Maison de la Presse, les Pastorales, le 1er juillet.

Il faut rappeler que ce brave écrivain du 1er de l’An (qui use son froc sur les chaises des commerces affidés) est néanmoins président du Conseil Général 34 et accessoirement député. Donc, comme beaucoup de cette race, il s’occupe de ses petites affaires personnelles (le bouquin lui rapporte de l’argent) avant de se consacrer au bien public. Ce pourquoi il a été élu et grassement rémunéré, ce hâbleur, adepte forcené de l’absentéisme au Palais Bourbon. Genre de gonze qui dégoûte les citoyens des politiciens en venant, comme auteur, en berline C5 du Conseil Général avec chauffeur. Promotion d’un bouquin avec les deniers publics. Triste pratique !!!

 

3 – Collusion.

 

Lu dans le magazine économique Entreprises territoires de la CCI de Béziers-St Pons n° 24 de juin 2010 :

72 élus et techniciens des collectivités territoriales ont participé à la journée organisée par le club Énergie 34 et le groupement Cemater. Objectif : sensibiliser le public aux enjeux de l’énergie éolienne Š‹, réunion animée par les plus grands acteurs de l’éolien (la Compagnie du Vent, EDF énergies nouvelles, Vents d’Oc, JMB Énergie). À quand la participation des associations des riverains ? À quand des référendums d’initiative populaire sur la pertinence de ces projets ?

 

4 – Parti socialiste : il y a encore du chemin avant la réconciliation ! - Midi Libre du 3 juillet 2010.

 

AUBRY (1ère secrétaire nationale du PS) essaie d’isoler NAVARRO ( 1er secrétaire fédéral 34) dans l’Hérault. Et pour CODORNIOU (ex-premier des socialos de la Région), pas question de réintégration partielle ou étalée dans le temps. C’est à dire, faire se retourner les socialistes frêchistes de l’Aude ou des Pyrénées Orientales et non ceux de l’Hérault – NAVARRO étant un cabochard. Mais, comme l’analyse lucidement Georges FRÊCHE :“Cette affaire finira par se terminer mieux qu’on ne l’imagine. Parce que si Martine AUBRY veut être candidate aux élections présidentielles, il faut qu’elle rassemble, elle ne peut pas continuer à diviser comme elle le fait à l’heure actuelle.” En clair, pour les présidentielles, tous ces tartarins roses, ces fanfarons, ces fiers-à-bras de peu de conviction, ces graines de collabos sarkoziens, et de la droite réactionnaire la plus brutale depuis Vichy, vont devoir se rabibocher, se faire risette. Mais un et un seul devra faire les frais de ces nouvelles noces grises : Kléber MESQUIDA, le pseudo socialo par lequel le scandale est arrivé. Non pas Paul ALLIÈS (récent opposant à FRÊCHE et membre du bureau national socialiste) de la région de Pézenas, qui ne représente rien sur le terrain. Il est confiné dans le rôle de bouffon utile, mais le Kléber est (enfin !) reconnu au niveau national comme un homme dangereux, homme de division, de collusion (avec, par exemple, ses copains-frangins COUDERC, ABOUD et les députés pro-OAS qui ont voté pour les bienfaits de la colonisation en 2005, soutenus par le pauvre François LIBERTI ..) Pour faire court, pour le PS, MESQUIDA c’est la chienlit !  Et c’est la raison pour laquelle il se cache actuellement et qu’il envahit, avec tout son conseil municipal, la Maison de la Presse, Les Pastorales, pour supporter sans vergogne l’auteur VEZINHET (voir le § 2 ci-dessus) et qu’il a fait nettoyer pour cette venue, comme pour une revue de casernement, la Grand’Rue, la Source, …par les employés municipaux. Tous les auteurs (surtout ceux venant à La Cigale) aimeraient bénéficier de ce traitement de faveur. Confusion des genres, comme d’hab. Car pour notre bon camarade K.M., VEZINHET est la dernière digue qui le protège du raz-de-marée qui l’emportera. À quand ce tsunami tant attendu dans les Hauts-Cantons ? Nous pensons, quant à nous, que notre cher et tendre ne pourra survivre à ces grandes manœuvres de 2012. Allez, bonne pomme d’Api rouge, nous ne parierons qu’un seul kopeck sur cette tronche décidément “pas vraiment catholique” !

Modeste critique de la situation par Pierre BLONDEAU.

 

5 – Que ceux qui se sentent morveux se mouchent !

 

Pour information, définition par l’organisme Transparency International (référence en la matière !) du conflit d’intérêts :“Le conflit d’intérêts naît d’une situation dans laquelle un agent public a un intérêt personnel de nature à influer sur l’exercice impartial et objectif de ses fonctions officielles”.

Dis, Tonton, pourquoi tu tousses ???

 

6 – Éolien.

 

Le Parc Naturel du Haut Languedoc doit vivre. Le conseil municipal de Mazamet (connoté à droite ; il est fort affligeant que ce soit eux qui défendent le païs, alors que la pseudo gôche fait n’importe quoi, en ne consultant surtout pas le peuple !) a pris une motion contre le développement éolien en Montagne Noire. Son opposition, un certain Luc PICARD (de la bande des copains-frangins du Parc : les VIALELLE, ARCAS, FALIP, MESQUISA) pleurniche, se lamente et aurait voulu faire encore traîner le dossier global – sur le fond, genre : quel est l’intérêt pour un Parc Naturel de posséder 500 mâts d’éoliennes ? – qui mine l’avenir du PNHL. Le temps, par exemple, de faire encore passer quelques projets ? Laurent BONNEVILLE, ci-devant maire de Mazamet, a raison : pour réviser sereinement la charte du Parc et consulter en confiance (des deux côtés) les populations (eh oui, c’est obligatoire, mon bon Daniel), il faut une bonne fois pour toutes évacuer les problèmes qui polluent le climat, qui infestent les relations .. Ambiance aujourd’hui délétère et qui ne peut que nuire au destin de notre belle région. D’après un article de la Dépêche du Midi du 4 juillet 2010.

 

7 – Remise des pendules à l’heure !

 

Pour justifier l’écart démesuré du niveau de richesse, certains ont pour argument : un riche fait vivre 100 pauvres ! C’est parce que 100 personnes sont pauvres que cela permet l’avènement d’un riche. Répondeur du journal Marianne n° 689.

 

8 – Éolien (suite).

 

Manifestation du 04/07/2010 matin, à Saint Amans Soult (81), dont le bon VIALELLE, président du Parc bientôt remplacé, est le maire (celui-ci annonce 35 ans de militantisme CGT. Boudiou ! On comprend maintenant pourquoi cette centrale syndicale bat de l’aile, doux euphémisme !) 120 manifestants du Tarn et de l’Hérault. Barrage filtrant sur la D 612. Gros bouchons. Distribution de tracts : “Y a le feu dans nos montagnes”, “Stop à l’éolien, ripoux au diable”. Poudas (serpe en occitan) sur manche et fourche exhibés sur un véhicule en symbolique de notre combat rural. Venue de FR3, radios et correspondants des journaux locaux présents. Défilé sonore de l’ancienne gare jusqu’à la mairie, pique-nique festif à l’issue de la manif … Les oreilles des élus (absents, comme toujours, même ceux qui sont soit disant d’accord avec notre lutte : BONNEVILLE, CARAYON.. C’est vrai que c’était aussi l’heure de la messe, de l’apéro et juste après, celle de la plage) ont dû siffler. En résumé, gros succès et nous souhaitons bien du plaisir à VIALELLE pour son avenir politique. Quant à la présidente de la communauté de communes, néanmoins maire de Saint Amans Valtoret, porteuse elle aussi de projets funestes pour le païs, qu’elle patiente encore un peu, nous irons bientôt manifester “sous ses fenêtres”, en guise de sérénade !!!

 

9 – Courniou les Grottes.

 

Le bon Jean-Pierre ROUANET, maire de ce charmant village, président des groupements forestiers de l’Hérault et nouveau membre du conseil d’administration des syndicats privés (qu’est-il allé faire dans cette galère ?) producteurs de l’Hérault, “adoubé” par son cousin ex-boucher, aurait une riche idée en faisant tondre l’herbe du premier rond-point à l’entrée de Courniou, en venant du Tarn. Rond-point qui, pour rappel, a confisqué de la terre cultivable, qui dessert uniquement les copains-frangins de la rive droite et qui, en définitive, sert à que dalle. L’herbe haute donne un petit air ambiant de laxisme, de laisser-aller, d’abandon (quoique …on a l’habitude de cela, par chez nous) mais surtout, elle gêne la vue des automobilistes. Donc, danger potentiel !

P.B. le 04/07/2010

 

10 – CGT et Palestine.

 

La confédération CGT a choisi son camp, celui du refus du boycott. Les camarades de la campagne contre Agrexo, les camarades de Alsthom apprécieront …Journal “Partisan” n° 2348 – ( Note du plumitif : Avec des “apôtres” comme VIALELLE, ce n’est point étonnant, voir § 8 ci-dessus)

 

11 – Assemblée Nationale.

 

Une taupe au PS ? Etablie le matin même en réunion du groupe socialiste, la liste des députés PS intervenant et le thème de leur prise de parole se retrouvaient jusque là, par un mystérieux cheminement, sur le bureau des ministres concernés. Et ceux-ci pouvaient préparer leur réponse, pour les séances télévisées d’une heure , au cours desquelles les députés posent leur question. Depuis, le PS a changé sa tactique. D’après un article du journal “Aujourd’hui” du 7 juillet 2010. Nous, pour ce qui est du sous-marin, nous avons bien une petite idée. Quoique …comme il (s) ne va (vont) au Palais Bourbon qu’à chaque fois qu’un œil lui (leur) tombe, c’est quand même difficile à attester !

 

12 – Olargues. Souvenirs des municipales.

 

Aux dernières élections, sur 15 élus, Jean ARCAS n’est arrivé qu’en 6ème position et son 1er adjoint, l’ingambe Pierre TEILLAUD, dans le tout dernier wagon. Est-ce normal, alors que d’autres ont eu davantage la confiance des électeurs (RIQUIN et FAU, par exemple), que cet endiablé binôme fasse passer tous les conseillers municipaux sous ses fourches caudines, avec la caution ampoulée du correspondant du Midi Libre ?

 

13 – Le journal du Parc Régional.

 

Numéro spécial énergies, juillet 2010. (Feuillet de 4 pages sur fond rouge. Quand on vous dit que le fond de l’air est rouge !) Loin de nous l’idée d’apporter la contradiction à ce numéro spécial : l’association Hurlevent et le Collectif de Défense du Parc Naturel le font beaucoup mieux que nous. Nous nous contenterons donc de relever le fait que les élus, dont le bon VIALELLE et néanmoins président, se justifient et commencent à lâcher prise sur l’éolien industriel, funeste pour nos contrées. Encore un petit effort (toujours sous notre pression) et ils finiront par aimer le (leur) païs et le sauvegarder de tous les rapaces à poil dur ! Gardarem lo Sant-Pouns. Quant à la vallée du Thoré, qui se présente comme un “territoire de référence, ouvert à la rencontre des hommes qui partagent son goût du patrimoine et de la nature”, il faudrait aussi la protéger de ses élus déloyaux, faillis, moralement naufragés et de leurs petites sectes d’affidés !

 

14 – Ça se passe comme ça en Mesquiland !

 

Le village de Saint Jean de Minervois (et les environs) cherchaient un jeune pour débroussailler et entretenir le bien communal. 20 heures par semaine pour environ 6 mois. Beaucoup étaient intéressés. Devinez qui a gagné le pompon ? Le fils du maire, bien sûr ! Morale de l’histoire ? Il n’y en a pas (de morale) ! Que disent les conseillers municipaux ? Rien par devant et ils plient l’échine comme depuis leur enfance, mais par derrière, ils tapent et crachent leur venin. Posture   plus facile que de rentrer dans le chou du micro-saigneur. Somme toute, chronique banale des Hauts Cantons, où il n’existe aucun contre-pouvoir. D’aucuns diraient que c’est toujours le temps de la féodalité, mais l’image serait un tantinet exagérée … Quoique …

 

15 – Prémian.

 

Un panneau solaire était posé sur le signal d’entrée du village, afin de fournir l’énergie du feu clignotant destiné à faire ralentir les automobilistes. Ce panneau a, semble-t-il, été chouravé. Où en est l’enquête, monsieur le premier magistrat de la commune, OPJ en titre ?

 

16 – Et le mont Hermon accouche d’une souris.

 

Le 10 juillet 2010, notre quotidien Midi Libre, avec un titre très accrocheur et prometteur, faisait saliver ses lecteurs :“ Les quatre vérités musclées du député ABOUD.”En fait, l’article ne présentait que des banalités dans un style très jésuitique, ampoulé, patelin … Donc, pour les vérités *, on attendra encore. Quant aux muscles, ils sont atrophiés. Pas comme ceux des mille combattants. Et nous nous permettons juste un complément à ces propos mignonnets, genre : COUDERC encore récemment a été chanceux lors des élections sénatoriales. Que nenni, camarade Élie ou plutôt la chance, dans ce cas précis, porte un nom : Kléber MESQUIDA, ton copain-frangin. Ce n’était pas un signe du destin, mais la résultante d’une collusion éhontée.

* - On est peut-être obtus, mais on voit mal ce tartuffe (celui de Béziers, mais c’est valable aussi pour celui de Marcouyrine) en adepte de la moindre pravda.

Et à ces deux laudateurs(et autres tristes comiques) du pouvoir brutal, musclé, nous nous permettons humblement de leur rappeler la définition de la démocratie : une communauté volontaire de citoyens libres, participant activement à la réalisation d’un bien commun.

 

 

Texte de la 4ème prise de parole, lors du pot révolutionnaire du 14/07/2010, parvis de la mairie.

 

Fin juin, un syndicaliste de la F.S.U. a indiqué, dans une émission de FR3, qu’il existait une directive du ministère de l’Éducation Nationale classée confidentielle selon laquelle serait prévue la suppression de 72 écoles, rien que pour le département de l’Hérault. Et ce, pour la rentrée de 2011, voire 2012. Le monde rural et les Hauts Cantons en particulier seraient touchés de plein fouet. Ce renseignement, qui serait une bombe, n’a été ni infirmé ni confirmé par nos élus, ni même relaté par le Midi Libre. Ce silence peut paraître curieux. Qu’attendent-ils pour rassurer la population, si c’est faux ? Pour monter au créneau, si besoin ? En un mot, pour défendre le païs. Est-ce la proximité des élections cantonales qui les tétanise et préfèrent-ils débattre de ce funeste avenir après le mois de mars, lorsque ce projet mortifère sera complètement ficelé ? Nous, nous resterons vigilants et dès que nous aurons de plus amples renseignements, nous appellerons les citoyens à se mobiliser pour défendre l’avenir de nos enfants dans le pays saint-ponais.

Sauvons nos services publics, la Poste, les écoles, l’hôpital et exigeons que nos élus soient non plus à côté de nous, mais devant nous, parce que c’est leur rôle et leur devoir ! Les néophytes doivent comprendre la dernière phrase au second degré, car le peuple ne peut compter que sur lui-même.

Haut les cœurs, ami(e)s, camarades et vive la république sociale !

Pierre BLONDEAU, altermondialiste et altercommuniste.

Et au nom de tous, je tiens à remercier nos camarades et néanmoins bourgeois de la commune, qui aujourd’hui nous ont offert l’apéro !

 

Pour une promise

()Elle seule et j’ai pour elle / Seule ainsi vécu souffert /

Elle seule, ô ma romance / Mon sang, mes veines, mes vers /

Elle seule et qu’elle sorte / Je demeure dans l’enfer …

Extrait de “ ELLE ”, chanson de Jean FERRAT

 

 

Le secteur public, c’est aussi le prolétariat, l’exploitation et la lutte, une autre société pour une autre vie !

Et comme dirait Olivier BESANCENOT du NPA : “Il faut expulser (du pouvoir) WOERTH et SARKOZY, parce qu’ils le valent bien !

 

contact : lacigale.stpons@orange.fr

Feuillet d’opinion du Piémont héraultais prolétarien n° 178 du 25/07/2010 – Gratuit.

Renseignements : 3, route de Castres – 34220 Saint-Pons de Thomières

Cette gazette est disponible à cette même adresse et sur le marché le mercredi matin.

IPNS – Ne pas jeter sur la voie publique

 

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article