Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 12:01

"J'étais avec Michèle hier, enfin on s'est perdu de vue quand ils ont commencés à balancer les lacrymos, sans raisons, dans la nasse qu'ils avaient préparée, et c'était vraiment l’horreur.
Pourtant à Albi le lundi 27 je me suis fais matraquée par un CRS et gazée lorsqu'ils ont chargés, mais là il y avait une réelle volonté de coincer les manifestants et de leur en faire baver pour les dissuader de revenir manifester.
C'est la BAC la pire. C'est elle qui a poursuivi les gens dans les immeubles jusque dans les appartements de personnes qui avaient bien voulu les protéger. Le copain qui a réussi à se réfugier avec sa femme chez une vieille dame (qui a refusée de laisser entrer les flics en faisant celle qui était au courant de rien) n'a rien d'un casseur. Comme moi il ne voulait pas prendre de risque et surveillait la tension qui montait et voulait sortir de la manif avant que le piège se referme complétement, on sentait que la situation allait dégénérer et que les flics attendaient pour charger et balancer les lactymos. Mais il a eu 3 secondes de retard par rapport à moi. J'ai réussi à passer le cordon de CRS en disant que je voulais juste rentrer chez moi. Je dois être la dernière à être passée. Pendant plus d'une heure on a crié en vain "laisser les sortir". Hélico, cars de CRS en pagaille, canon à eau, lacrymos, grenades. 
Pourtant la manif était calme les gens applaudissaient les clowns et dansaient sur leur musique. Beaucoup se sont assis par terre, beaucoup criaient "nous sommes pacifiques", ce qui ne leur a pas empêcher d'être gazés à bout portant.
A l'évidence, il s'agit de dissuader les gens d'aller manifester. Va-t-on les laisser faire ?

Il semble que cette stratégie fonctionne puisque nous n'étions environ que 1 500, enfin moins de 2 000, ce qui n'est pas beaucoup pour Toulouse."

Ania

 

 

"J'étais à la manif de Toulouse hier, j'étais vachement motivée, je m'étais bien préparée psychologiquement, je m’étais dit, si ils veulent la guerre, ils vont l'avoir, je voulais prendre une bat de baseball , et puis je me suis dit que c'était débile, j'ai préféré mettre les baskets de ma fille , j'ai bien fait, on s'est fait chargé, gazé, j'avais pas pensé à un truc, qu'on se serait retrouver dans un guet apens ,la gestapo nous avait enfermé dans une avenue, aucun moyen de se barrer , elle était partout, avait bouché toutes les issus de secours, elle chargeait sur nous, balançait des lacrymos , arretait des personnes,on a essayé de se barrer pour échapper au gaz, à la violence de l'état, impossible de partir, tout le monde criait laissez nous passer, on leurs a demandé où ils voulaient en venir, on avait bravé l'interdiction, alors on devait payer? et puis, il s'est passé quelque chose, un homme est venu nous aidé, il nous a fait traverser une résidence qui donnait sur une avenue beaucoup plus calme, on est passé, mais d autres personnes étaient toujours de l'autre coté, alors j'ai attendu qu'elles sortent, quelque unes on pu passer, mais quand la gestapo c'est rendu compte qu'on se barrait par là, elle est venue, a balancé des lacrymos dans la residence pour empecher les gens de sortir, j'ai cru que j'allais peter un cable,par la suite j'ai appris que des copains étaient passés et qu'ils s étaient refugiés dans un appartement, une vielle dame leur avait ouvert sa porte, la gestapo faisait tous les étages, frappée à toutes les portes pour arreter les personnes qui avaient pu fuir. Voilà, faudrait peut etre se lever le cul, maintenant il faut prendre la rue! "

Michèle

 

https://api.dmcloud.net/player/embed/50bf573b94a6f617e702bc81/545e73be9473996c3cd7b410/5b4e804ec5294ad8b33b7a66b77dcde6?exported=1
http://iaata.info/Compte-rendu-a-chaud-de-la-manif.html
Le PS concerne le NPA qui nous a affirmé qu'ils avaient négocié l'autorisation de la manif avenue Jean-Jaures

Jean jaures

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires