Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 10:29

A NOËL
Nous aussi, on a les boules


EDF Energies Nouvelles et son agent Francis Tarbouriech, et néanmoins maire de Ferrières-
Poussarou, suite à la mobilisation croissante de la population, se sont fendus dans cette première moitié du
mois de décembre, d’une lettre d’information (« propagande » serait un mot mieux adapté à la situation)
pour vendre leur néfaste projet éolien sur les Avant-Monts Héraultais.
Un papier mensonger a été distribué le dimanche par deux porteurs, pas si fiers que ça de leur
« mission », dans toutes les boîtes aux lettres des hameaux et des villages à proximité de Ferrières-
Poussarou, soit les bleds concernés par leur projet cupide, irrémédiablement désastreux pour le païs.
Le seul point positif est leur aveu de faiblesse : ils se sentent péteux et pensent en procédant ainsi
(c’est la première fois qu’ils utilisent ce ton patelin) éradiquer la contestation.
Nous avons les boules devant tant d’impudence, de salades colportées, mais nous pouvons leur prédire
une débâcle carabinée. Car le peuple, même s’il est toujours persécuté par ceux qui sont chargés de le
protéger, même s’il n’a aucun recours auprès d’une justice démembrée, dont l’indépendance a été consciencieusement
ravagée (sic), le peuple, qui ne peut compter que sur lui-même, uni, déterminé, teigneux,
peut renverser, s’il le veut, le cours de l’Histoire (la grande ou la petite, cf. SITA Tanarès).
Alors, nous qui sommes contre le nucléaire, l’éolien et le solaire industriels (concepts capitalistes),
mais pour des projets à échelle humaine profitant aux locaux, autogestionnaires, et surtout pour lutter
contre le gaspillage et le superfétatoire (notions de décroissance…), demandons au maire Tarbouriech de
se comporter enfin en élu républicain et d’organiser un « référendum d’initiative populaire »…


Pierre Blondeau

 

 

Florilège des carabistouilles servies dans la lettre d’informations citée ci-dessus

 

Contre-vérités de la propagande EDF

 

EDF annonce une puissance installée de 30 méga-watts, une production en énergie propre équivalente à la consommation de 27 000 habitants

Remise des pendules à l’heure

 

C’est une puissance théorique seulement, puisque sans vent ou par vent trop fort, les éoliennes s’arrêtent.

Le taux moyen de fonctionnement est de 25

%. Cet équipement ne peut donc fournir que l’équivalent de 6000 habitants. De toute façon injecté sur le réseau national (vers l’Espagne).

Energie propre ?

En raison de l’intermittence, il faut des centrales thermiques polluantes (gaz, fuel, charbon)

Retombées fiscales de 50 000 € pour la commune et de 180 000 € pour la communauté de communes

Ce ne sera pas perçu avant 3 ou 4 ans (durée classique d’exonération). De plus, c’est l’intercommunalité qui percevra le tout, et la commune rien, cette disposition rendant la commune dépendante du bon vouloir de la Communauté de communes.

Environnement sonore : les technologies de

dernière génération ont permis de réduire les

émissions sonores des éoliennes…

Affirmations invérifiables. Nous n’avons eu confirmation de cette « amélioration » de nulle part.

C’est le bruit des pales qui fait le plus problème.

Plus l’éolienne est grande et plus il y a de bruit.

Le projet a donné lieu à une étude préalable approfondie, menée par un expert indépendant, sur son impact acoustique.

L’expert est tellement indépendant qu’il a été (et restera) payé par EDF Energies Nouvelles !

Obligation de remise en état, garantie financière de démantèlement.

Désormais tout exploitant d’un parc éolien doit provisionner, avant sa mise en service un montant de 50 000 € par éolienne…

50 000 €, c’est bien trop peu. Les devis connus sont bien supérieurs.

Rien n’empêchera dans 15 à 20 ans l’entreprise de trouver le moyen d’y couper et ce sera aux propriétaires des terrains d’y pourvoir (selon un récent arrêt du Conseil d’Etat)

Simulations paysagères : EDF EN invite les

gens à consulter l’étude d’impact disponible en mairie

Remarque : les reproductions sont de tellement mauvaise qualité que les éoliennes ne sont pratiquement pas visibles. Dans la réalité, l’oeil humain perçoit bien davantage.

Le mot du maire : il tire argument des ressources financières générées par le projet.

Il fait état du « souhait de la population d’une

réduction de la zone dédiée à l’éolien dans le

cadre de la ZDE des Avant-Monts ».

La commune ne percevra rien et sera dépendante de la Communauté de communes qui percevra tout (voir plus haut).

La population n’a jamais souhaité de réduction de la zone : c’est la Communauté Orb-Jaur qui a tenté d’enfumer la population en inventant ce souhait !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires