Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 18:36
Il vaut mieux être « sans dents » que « sans couilles » Sagesse populaire
Boycott massif d’Israël !
Dans l’élan des mobilisations de cet été (soutien à Gaza), il s’agit désormais de donner les moyens d’agir ici sur la durée, en solidarité avec la Palestine. La campagne internationale de Boycott Désinvestissement Sanctions* (B.D.S.) est encore le meilleur moyen de pression pour combattre la politique israélienne et la seule solution face à l’isolement que connaissent actuellement les Palestiniens. Ce n’est pas pour rien si Nétanyahou l’a qualifiée de principale menace actuelle pour Israël. La campagne B.D.S., par ses actions, pointe les complicités des institutions et des capitalistes avec Israël et notamment les compromissions avec la colonisation des territoires occupés (entreprises Véolia et Orange, par exemple). B.D.S.
représente aujourd’hui le meilleur appui du combat pour la Palestine en France et dans le monde, et doit  être renforcée, notamment dans les quartiers populaires et dans les entreprises…
*www.bdsfrance.org P.B., d’après un article d’Alternative libertaire de septembre 2014

Le saviez vous ?

1 Les trois derniers chagrins du docteur Granier (concernant le Parc Naturel du Haut Languedoc)
Les cagades du Parc dit naturel, malheureusement, ne datent pas d’aujourd’hui. Déjà, dans les toutes premières années de sa création (1973), des amoureux du païs et de son patrimoine s’insurgeaient :
1) Dans les locaux du Parc, ex-évêché, les lambris du XVIIIe siècle des murs ont été arrachés pour faire des box.
2) Les fresques de la chapelle des Pénitents, restaurables, du XIXe et certainement du XVe siècles pour celles qui étaient dans l’escalier, ont été effacées pour remettre la pierre à nu.
3) Le jardin de l’évêché du XVIIIe siècle (celui en face du presbytère actuel) a été défoncé pour faire un parking. Par la suite, il fut refait presque à l’identique par Mesquida. Mais le jardin n’est plus du siècle des lumières. Connerie, quand tu nous tiens…

2 Peace and love à Saint-Pons (ML du 10/09, la photo du jour, 2ème cahier, avant-dernière page)
Une éolienne avec ses trois pales avec, en arrière-plan, une pleine lune*. Plutôt que photo du jour, il aurait mieux valu l’appeler la photo de la nuit. Quant au slogan des beatniks des années 1970, il est très peu porté par la horde mesquidienne. L’amour des concitoyens, des gens du pays, n’est pas leur truc.
Quant à la paix, elle ne sera possible qu’après le départ du député multicasquettes. A ses affidés, nous proclamons : « Don’t worry, be happy ! »…
* On peut y voir les traits de l’anarchie

3 Saint-Pons privé d’eau (Midi Libre du 10/09, cahier 1, page 4)
« Ce n’est que mardi… que les services techniques de la mairie se sont rendu compte de la situation…
Une vanne automatique ne s’est pas déclenchée et l’alarme de la SAUR n’a pas fonctionné. Le même dysfonctionnement avait été signalé (en vain ?) la veille, soit le lundi matin 8 septembre). » Nom d’une bougnette ! Un technicien de haut vol, avec une (soit-disant) longue expérience avait été recruté il y a une paire d’années pour remédier à ce genre de problèmes, celui que notre correspondant avait présenté comme un lion doublé d’un aigle. Raté…
Mais le principal n’est pas dit (comme au temps de feue l’équipe Mesquida) : y a-t-il eu pollution ?
On peut le craindre : une jeune dame diligentée par la SAUR faisait des prélèvements d’eau dans St-Pons lundi matin. Donc avant les intempéries. Il y a encore un couac dans la chronologie des faits présentée par notre correspondant unique et préféré… et une histoire tordue cachée ?

4 Stupidité et gaminerie (Soit : plus con, tu meurs)
Le jour du forum des associations, le 14/09/2014, les bounhétaïres, boudeurs, avaient un stand , mais sous la mairie et non avec les autre, place du Foirail. Comme disait Kléber petit : « Boudi, bouda, t’auras du lard. »…

5 Parc Naturel Régional ou le fait de tomber de "Charybde en Scylla "
Nous aurions pu croire que la direction du PNRHL travaillait sur la transition énergétique, à la défense de la biodiversité, des écosystèmes et des espèces protégées, voire même de l’implantation des éoliennes, mais non : sa seule préoccupation étant : qui va prendre la direction du Parc en 2015 ? Après les élections territoriales (en mars ?), beaucoup d’élus vont passer à la trappe (Cros, Arcas, Tropéano, Phalip and Co, conseillers généraux, vice-présidents du Parc à ce jour), suite au redécoupage cantonal. A l’issue de cette élection, il faudra revoter pour le Parc. Vialelle (cf. les anciennes La Commune), qui a suffisamment
sévi, chauffe la place pour Arcas (qui pourra se présenter, étant encore maire). Actuellement, Jeannot d’Olargues a donc la cote avec Mesquida, « commissaire politique de l’Ouest de l’Ouest », et peut caresser l’espoir d’être président, mais cela va-t-il durer jusqu’en 2015 ? Il n’a pas intérêt à bouger une oreille d’ici là… Mais nous, les quidams du Parc espérions autre chose pour notre païs…

6 Mesquida à la télévision régionale, le 16.09.2014
« Je m’abstiens (vote de confiance à Manuel Valls), mais je suis toujours socialiste. » L’as-tu été un jour, « camarade » ? Mais certainement plus depuis ta prestation pour les bienfaits de la colonisation de février 2005. Mais comme le gouvernement actuel est tout sauf socialiste, tu n’as pas à avoir d’angoisse…

7 La fonction crée-t-elle l’organe ?
Question, ô combien complexe, que je me pose depuis les dernières élections municipales. Un mien voisin est depuis peu conseiller municipal. Pour un gentil naïf dans mon genre, quelle surprise ! Le type en question devra faire un stage F.P.A., section civisme. Les merdes de chien à l’abandon, les ordures en vrac, hors sacs, le stationnement de ses bagnoles à l’« arrache », le bruit dans sa maison, c’est son truc.
Dans mon quartier, il y a donc de l’ambiance jour et nuit. Ce n’est pas Beyrouth, mais quand on attache une grande importance à une existence tranquille, on souhaite que ses voisins soient pétris d’urbanité, surtout s’ils ont des responsabilités d’élus. Alors, non, la fonction ne crée pas nécessairement l’organe.
Un Thomérien de plus en plus déçu de la nouvelle équipe municipale.

Fraternité et messages d’humanisme
1) L’Israël que l’on aime : Une quarantaine d’officiers et de soldats de réserve de la prestigieuse unité de renseignement militaire israélien ont décidé de ne plus servir, refusant de participer aux « abus » commis selon eux contre des Palestiniens (dans une lettre publiée le 12.09.2014, A.F.P.)

2) L’Islam que l’on estime : Le recteur de la mosquée de Paris qui condamne les furieux de l’Etat Islamique, d’Orient.

3) L’Eglise (catho) que l’on respecte : celle du curé de Saint-Etienne, soutenu par son évêque, qui héberge depuis des lunes dans ses locaux des sans-papiers, nos frères et soeurs de misère. Traduit en justice par la mairie (Quelle bande de salauds !), il a été relaxé. Mais, bien sûr, le parquet a fait appel.

4) L’Eglise (catho) qui nous débecte : celle de Notre Dame de Paris, soutenue par la réactionnaire à poils durs, Christine Boutin. Elle voulait faire condamner les FEMEN, qui avaient manifesté en petite tenue dans l’église métropolitaine, sans détériorer quoi que ce soit. Ces obscurantistes, intégristes de la plus vile espèce, espéraient surtout que le tribunal condamnerait ces militantes pour blasphème. Mais le tribunal les a aussi, dans ce cas, relaxées. Le délit (de sacrilège ou de blasphème) dans notre république laï¨que
n’existe pas, mais le parquet a quand même fait appel !
Quant aux vigiles de Notre-Dame de Paris, hargneux et malfaisants (frapper des femmes sans défense est très lâche), ils ont été en définitive très peu sanctionnés, malgré ce que disent leurs employeurs.
Un vigile n’est pas qu’une bête faite pour obéir, il a le devoir de penser par lui-même, comme tout exécutant. Et par là, il doit assumer ses responsabilités
Que celui qui a des oreilles pour entendre entende !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires