Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 12:00
« La révolution sera la floraison de l’humanité comme l’amour est la floraison du coeur. »
Louise Michel
Le grand soir restera-t-il une chimère ?
texte LOCommuniqué de Luttes Ouvrières, mai 2013
Le saviez vous ?

1 Enfin un peu d’air pur !
Communiqué du groupe des journaux du Midi à 1392 correspondant(e)s Avril 2013 « Nous sommes à un an des élections municipales et, vous le savez, une règle en la matière existe… Vous êtes actuellement correspondant : vous ne pouvez pas vous présenter sur une liste.
Ou si vous vous présentez, vous vous devez stopper la correspondance. Il vous faut donc choisir entre le journal et la mairie.
Vous êtes actuellement correspondant et élu : vous devez laisser la correspondance si vous vous représentez. »
Fermez le ban pour les Margueritte , Marie et autre Pierre-René…
Avec nos modestes moyens, mais avec fougue, nous veillerons à ce que ces consignes soient respectées sur le Piémont Héraultais…

2 Si je suis élu, je serai le président de la fin des privilèges !
a) Fichage : un patron en mal de trésorerie ou victime d’un mauvais payeur, et obligé de déposer le bilan, ne sera plus fiché par la banque de France et donc stigmatisé auprès des banquiers, a annoncé le gouvernement.

Qui veut la fin veut les moyens !
… Si on parle de révolution en pensant que la gauche* peut donner gentiment le pouvoir parce qu’on est plus nombreux, donc ils vont laisser des trucs, ça, c’est des conneries ! Il n’y aura pas de révolution non violente. Il n’y aura pas de révolution sans arracher à chaque saloperie de pouvoir son pouvoir. C’est un opportunisme. Raconter une telle histoire, qu’on ne doit pas se préparer en pensant qu’effectivement ça va se passer, c’est un opportunisme.
C’est de l’inconséquence. Et je pense aux deux problèmes techniques : l’expérimentation (il faut faire des actions préalables qui préparent le terrain) et, au niveau technique, avoir les moyens de réaliser des actions (et même au niveau mental, se mettre dans la tête qu’un jour il faudra risquer sa peau pour monter à l’assaut du pouvoir)…
*et/ou de la réaction
Extrait d’un texte de Jean-Marc Rouillan dans « Le combat Syndicaliste de mai» 2013

Un ouvrier, ou un paysan, qui subit les mêmes ennuis, lui, sera fiché sans que cela ne dérange personne.
Les banquiers pourront sans vergogne le stigmatiser et l’humilier. Et ça se dit de gauche !
Gôche enfoirée, plutôt…

b) du même tonneau : la retraite des sénateurs est irrécouvrable !
Quant au simple quidam, s’il a une dette, sa retraite est saisie, sans aucun scrupule, de la part des nervis du capital.

c) toujours plus fort : Dimanche 28 avril, François Hollande fait des risettes au patronat, renie sa parole, et fait amende honorable auprès des pigeons (mouvement des patrons réactionnaires et cupides de l’automne 2012), en leur faisant des concessions financières importantes.
Qui s’est fait pigeonner par les socialos sinon le prolétariat ?
« La finance est mon adversaire ! », qu’il disait, le capitaine de pédalo…

3 Sombres cogitations

Le propre de l’espèce humaine est de ne pas se voir vieillir, mais dans certaines circonstances, un fait vous rappelle que vous n’êtes plus un perdreau de l’année, que vous n’êtes plus dans le coup.. (papa).
Dernièrement, lors d’une manifestation* à Fraïsse sur Agout, j’ai été témoin d’un acte que je considère comme irréalisable. Lorsque les 6 gendarmes sont arrivés à la salle des fêtes pour rejeter les vauriens (dont j’ai eu l’honneur de faire partie), qui osaient discuter du bien-fondé de l’éolien industriel, avant toute chose et en rang d’oignons, ils ont fait la bise à la délatrice mairesse, l’amène Marguerite Mathieu. De mon temps (comme disent les vieux cons), tout au début des années 1970, un militaire en tenue ne pouvait même pas tenir le bras de son épouse, ni pousser le landau de son gamin. Il marchait à une vingtaine de centimètres d’elle, droit et fier, le regard fixé sur la ligne bleue des Vosges ! Faire la bise aurait été impensable, aurait été considéré comme une faute de goût, une atteinte aux bonnes moeurs, de surcroît à un(e) élu(e). Là, on aurait craint, et à juste titre, d’être taxé de collusion. Mais depuis 40 ans, la morale, l’éthique, le règlement militaire se sont considérablement relâchés. Je fus, le jour de la dite manif, a priori, le seul à être choqué. Les jeunes militaires d’aujourd’hui ont-ils moins de principes que leurs anciens ? Certainement pas. Nous ne sommes plus du même monde, tout simplement, et c’est toujours cruel de s’en rendre compte.
Pierre Blondeau

*Manif du 17 mai 2013 : Energies Nouvelles et ses nervis, Francis Cros, les maires de la Communauté de communes et quelques valets, osaient faire l’inauguration du parc éolien qui a détruit le Col de Fontfroide, feu balcon du Piémont héraultais ?
Nous nous sommes fait plaisir, à une vingtaine, de les marquer à la culotte et de foutre en l’air leur bamboula. Fiesta raquée par l’exécrable Energies Nouvelles. Là aussi, de mon temps, les élus n’auraient pas osé au moins aussi publiquement. Car cela fleure la magouille à plein pif et est, moralement, indéfendable… Vive le mandat impératif !

4 Riols et ses canards
« Les Gayraud dehors ! » Une petite main, mais anonyme, avait peint cette inscription sur le mur de l’ancienne usine Tailhades. Comme la peinture ne portait pas, le crépi fut arraché. Mais il reste le mot « dehors » qui peut se conjuguer avec Robert, ou le VIP de multinationales, ou encore avec le rejeton de Kléber…

5 Libre échange UE-USA : le Parti de Gauche veut un référendum

Lors de la réunion de son dernier conseil national, le P.S. a exigé « un référendum sur le projet de grand marché transatlantique instaurant un libre échange entre l’Union européenne net le Etats-Unis ».
Pour le Parti de Gauche, ce serait « le renoncement officiel et définitif à une Europe indépendante de l’impérialisme américain. » US, go home !
« Peuple de France, le tribunal, c’est toi ! » Danton

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires