Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 09:41
L’Affaire de Courniou-les-Grottes !
ou Auri sacra fames ! (éxécrable faim de l’or !)
Une dame, secrétaire de mairie de notre village, vient d’être condamnée pour abus de confiance envers un cousin âgé qui lui avait confié les clefs de sa maison et les cordons de sa bourse. Sa peine est de deux mois de prison avec sursis sans inscription à son casier judiciaire…
Il est hors de question d’émettre le moindre avis sur le jugement du tribunal, mais cette affaire a suscité un émoi considérable dans la localité. Les citoyens sont outrés, scandalisés, que cette secrétaire soit encore en place. Pour utiliser une image de circonstance, c’est comme si Jérôme Cahuzac était revenu en loucedé au Palais Bourbon…
L’indignation est à son comble ! Attention, la colère gronde, même si elle est sourde.
Qui pourra encore lui faire confiance ?
Qui cette dame pourra-t-elle encore regarder dans les yeux lorsqu’elle devra recevoir du public ?
Nous ne demandons pas sa tête : cette dame, comme tout un chacun, a besoin de travailler, de manger, mais elle doit quitter cette fonction de responsabilité où la confidentialité est de règle.
Qui aujourd’hui, voudra lui faire des aveux, des révélations sur ses propres problèmes ?
Comme elle est fonctionnaire (qui a lourdement failli alors qu’elle se devait d’être exemplaire comme telle), elle peut, elle doit être mutée et oeuvrer, en attendant, aux espaces verts par exemple, ou comme employée technique municipale. Ce qui n’est nullement déshonorant !
Mesdames, Messieurs les conseillers municipaux, et surtout vous, Monsieur le maire, assumez vos responsabilités !

Car c’est vous que la population jugera ! Quelle conclusion allez-vous donner à cette sordide histoire ?

Pierre Blondeau, plumitif des Courniounais courroucés

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires