Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 18:42

« Faute avouée est à moitié pardonnée » Dicton de Mère-Grand
 

 

Examen de conscience
 

 

La France coloniale (comme tous les pays coloniaux, dont Israël aujourd’hui)) a gravement fauté.
Elle devait –officiellement- amener civilisation et égalité républicaine. Elle n’a expédié dans les différents territoires de l’Empire Français que des capitaines ou colonels carriéristes et des colons, pour la très grande majorité, cupides et exploiteurs : « Il faut faire suer le burnous à l’indigène !» Les Algériens, depuis 50 ans, demandent « une reconnaissance franche de crimes perpétrés à leur encontre par le colonialisme français ». La seule réponse à ce jour d’un ancien ministre, d’un ancien élu de la Nation est le faire un bras d’honneur. Quel symbole de fraternité envers un peuple ami ! Geste lamentable d’un demi-sel. Si ! la France, en Afrique du Nord, au Soudan, en Indochine, au Cameroun, au Madagascar… a commis des crimes de guerre. Il faut que le président de la République, au nom de la Nation, le reconnaisse. Un blaireau local, un tantinet vert de gris, glosait, en prétendant que la reconnaissance viendrait automatiquement lors d’une demande pécuniaire. Ce qui n’est pas du tout évident et puis même ?

Ne nous sommes nous pas suffisamment gavés sur le dos des autochtones ? Les Michelin et autres sociétés nationales de l’époque n’ontelles pas à satiété rançonné ces pays ? Ne serait-ce pas un juste retour des choses ? Un partage des richesses ? A Dakar, dernièrement, Sarkozy osait dire que l’homme africain n’était pas entré dans l’Histoire. Il se trompait comme tous les réacs. C’est l’homme blanc (occidental) égoïste et péremptoire, recroquevillé sur son nombril, qui sort au XXIème siècle de l’Histoire…


Non à la mondialisation qui est une autre forme de colonisation !
Oui à une Internationale Socialiste !
Pierre Blondeau

 

 

Le saviez vous ?
 

 

1 « Le Conseil Général exemplaire ! » (Le Magazine du département Nov. 2012)
Non au cumul des mandats. Kléber Mesquida a démissionné de sa vice-présidence, ainsi que Frédéric Roig, nouveau député de la 4ème circonscription. C’est, a priori, du tonnerre. Mais Kléber garde comme délégué* le dossier des routes du département. Bonne gamelle ? Il sort par la porte et revient par la fenêtre.
Comme disait feu Jojo 1er, il faudra toujours choisir entre la peste et le choléra.
*Quelle est la rémunération de cette charge ? Une manière, une fois de plus, de contourner la loi (socialiste). Alors le conseil général 34, exemplaire ? des nèfles…
 

 

2 Valls, prétendument, le ministre mieux aimé des Français ! (de droite)
Une française, Aurore Martin, d’origine basque, , mais qui aurait pu être tourangelle ou picarde, citoyenne de la Nation, membre de Batasuna, mouvement autorisé en France, a été arrêtée chez elle à Mauléon le 1er novembre 2012 et remise aux autorités espagnoles aussitôt après. Depuis le rétablissement de la République, post Pétain, c’est la première fois, a priori, qu’un(e) français(e) est extradé(e) de France pour ses opinions politiques au profit d’une autorité politique étrangère. Même la droite la plus réactionnaire n’avait jamais osé. Les droits de cette camarade ont été bafoués. Suite à ce coup de force, que dit la justice de cette excessive intransigeance du parquet de Pau ? Les socialistes vont à ce rythme très bientôt dépasser dans l’ignominie la bande perverse de Guéant, Hortefeux et petit César. Police partout, justice nulle part.
Libérez Aurore Martin !

 

03/11/2012 P.B.
 

 

3 Réponse au paragraphe n° 3 de la Commune n° 222 :
C’est bien de St-Pons de Thomières la crasseuse qu’il s’agit !

 

4 Chacun à sa place et les chérubins seront bien gardés.
Depuis la Révolution, seul le mariage civil est reconnu. Les églises nous gonflent : qu’elles marient leur(s) paroissien(ne)s de la manière qu’elles veulent, sans vouloir faire pression sur la République. Veulent- elles rejouer la triste période de 1905, 1906 ? Nous, nous sommes prêts…
Comme c’est dans l’air –putride- du temps, elles donnent dans la Réaction, comme toujours, ce qui est leur fond de commerce. A bas la calotte ! Oui au mariage républicain pour tous !
Un matamore, André XXIII, prétend que le mariage pour tous, c’est de la supercherie. Nous lui répondons que lui, de pied en cap, ressemble à un super-dindon. Camarade prélat, qu’as-tu fait de ton talent ?
Mariage gay : ce que fera votre maire (Midi Libre du 7 nov. 2012) : Les maires de notre canton sont les seuls qui ne se prononcent pas, aucun ! Nous qui pensions que les maires feraient ce que les lois de la République
leur ordonneraient. ! Quelle leçon de démocratie nous donnent-ils ? Ils attendent certainement
que le conseiller général délégué local leur dise ce qu’ils doivent penser et énoncer. Vieille habitude depuis 1994. Que Auzias, St-Pons, grenouille de bénitier devant l’éternel, et maire ramasseur de crottes de chien
 dixit Mesquida) reste muet sur ce sujet, cela s’explique, mais que Falip, pseudo-PS de Saint-Gervais sur Mare ne s’exprime pas ! Il faudra consoler Jaurès…

 

 

5 Il court, il court le furet, le furet du bois Mesdames… ou la péteuse attitude
Lorsque Jean Arcas, maire et conseiller général d’Olargues repère des militants, avec lesquels il joue au chat et à la souris depuis plusieurs semaines, il presse le pas, puis accélère et disparaît dans la mairie.
Afin de satisfaire une envie pressante ? Pour se mettre à l’abri de la « pluie » ? Parce qu’il est surbooké par la fête du marron, et ne peut discuter trois minutes ? Dans tous les cas, il refuse , de loin, qu’on l’appelle camarade. C’est vrai que c’est lui faire trop d’honneur que de le considérer comme de gauche. On recommencera
plus ! Promis. Mais lui, au moins, se prononce en faveur du mariage gay, comme Trompette de Saint-Chinian.
Saint-Pons en décrépitude Saint-Pons va-t-elle bientôt fermer ? Le nombre de commerces qui ferment dans notre ville donne le vertige. Nous avions une boucherie, il n’y en a plus, une laverie, c’est terminé. Les boutiques du Jaur (quincaillerie, droguerie..) ferment aussi. Il y avait deux bijoutiers, deux photographes, deux pâtissiers. A la place, nous avons deux acheteurs d’or. Bingo ! La pauvreté a ses vautours.
Qu’on ne donne pas comme excuse que c’est la tendance générale *: dans les communes où on ne se contente pas de faire de l’immobilier, d’artificialiser (de faire du béton et du goudron partout), dans les communes où on se préoccupe d’animation, les dégâts sont beaucoup moins lourds. Mais en dehors de fêtes
ponctuelles, à Saint-Pons, il ne se passe rien. Rien n’est fait dans l’aménagement pour favoriser le commerce, ni l’artisanat. Saint-Pons donne de plus en plus l’impression d’une ville morte, sans âme.
L’âme d’une ville, n’est-ce pas sa municipalité ? Mais son nouveau maire, ainsi que l’ancien, Super- Kléber, ont-ils seulement la moindre petite idée des solutions pour tirer cette ville et ce pays de son marasme ? Cette vallée est en train de mourir. Il n’y a qu’à voir la quantité de friches supplémentaires chaque année. C’est effrayant. Il n’y a qu’à voir la quantité de commerces qui ferment. Cette vallée se meurt, Saint-Pons se meurt. Il est grand temps que nos édiles se bougent, commencent à réfléchir et à faire preuve d’un peu d’imagination.

 

M.C.


*Pour preuve : Saint-Pons est le seul chef-lieu de canton de l’Hérault qui a perdu de la population au dernier recensement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires