Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 10:19

AUX CAPITALISTES DE PAYER LEURS CRISES !

 

 

Le mouvement des Indigné(e)s, les révoltes populaires qui continuent ou reprennent de plus belle dans les pays arabes, sont autant de signes qui indiquent que nous vivons actuellement un bouleversement historique face à la crise du capitalisme. Il s’agit de le renforcer pour amener enfin un vrai changement.

Olivier BESANCENOT.

Le saviez-vous ?

 

 

1 – Enfin une bonne (bonne) nouvelle.

 

Kléber MESQUIDA, candidat de la 5ème circonscription aux prochaines législatives, et ce pour la troisième fois, ne chercherait-il pas qu’à préserver son immunité parlementaire et la grosse retraite qui va avec ? Il se présentera humblement en tant que conseiller municipal. Pour mieux surveiller les affaires d’avant, celles du présent et celles à venir ? Il restera aussi simple conseiller général – pour peu de temps – réforme territoriale oblige. Le multi-casquettes va-t-il devenir mono-casquette ? J’en ai la larme à l’œil ! - Alain BARET.

 

2 – Billet d’humeur.

 

Le stationnement est un problème qui dérange beaucoup, dans toutes les villes. Il y a toutefois des cités où l’on applique la loi et d’autres où l’on ménage le contrevenant, s’il fait partie d’un clan familial. On arrive à penser que plutôt que saint-ponais, on devrait se déclarer saint Panistan. Chez nous, selon son immatriculation, son nom, son origine (c’est variable), on peut se faire interpeller pour cause de stationnement gênant. Pour les mêmes raisons, qui prennent dans ce cas-là forme d’excuses, on peut laisser une bagnole au même emplacement pendant des semaines, des mois, des années sans se faire inquiéter. Elle est pas belle la vie ? Ducon, tu laisses ta caisse tant que tu veux, ta couverture est assurée. Que fait la police municipale ? Elle regarde de l’autre côté. Parce que si elle se mettait à regarder du “bon côté”, elle se ferait “remonter les cales” par nos bons adjoints au maire. Alors, allons-y pour St Panistan. Le clan décide, le maire avalise, la police fait son travail partialement et tout baigne … ! –  Prolosophe, 23/11/2011.

 

3 – Encore une question de stationnement.

 

Une bagnole grise, immatriculée 3029 ZY 34, dûment signalée à la police municipale, continue à stationner hors emplacement matérialisé, depuis au moins deux ans, en toute quiétude pour le propriétaire. Par contre, une petite remorque, ayant eu l’outrecuidance de stationner deux heures en un lieu insignifiant, a eu droit à un avertissement. Formidable la loi, formidable le droit, mais il faut que les très respectables fonctionnaires territoriaux assument leurs missions, au delà de toutes les exigences des maîtres de la municipalité… Ça commence à gonfler, les prétextes pour ne pas … Porter un uniforme ne suffit pas. Il faut aussi respecter les règles qui sont les mêmes pour tous. On va se conformer à la loi ou favoriser les copains ? – Prolosophe, 25/11/2011.

 

4 – Une histoire de fromage ?

 

Mais que fait notre bon “j’y peux rien” (Jean-Pierre ROUANET et nonobstant maire de Courniou les Grottes), en photographie (Midi Libre du 25/11/2011) avec le couple GIRARD (droite, droite). Celui-ci, lorsqu’il était saint-ponais, n’était pas très ami avec les maires de la vallée en général et avec K.M.* en particulier. Loin s’en faut ! Alors, erreur de casting ou retournement de veste ? Pour ceusses qui ne sont pas persuadés de l’incongruité de la situation, c’est comme si, on voyait aujourd’hui, sur la même photo, côte à côte, J-P. R. et le Cigalon (de la route de Castres. St Pons).

* - Du temps où Kléber jouait du darbouka (pour les étourdis du fond de la classe, tambour en poterie sur lequel est tendue une peau).

 

 

5 – Pour la Noël : Brèves de comptoir, J.M. Gourio, Collection J’ai lu.

 

Vous avez vu comme elle est décorée, la mairie, toutes ces boules, toutes ces guirlandes ! Y se fait pas chier, le maire ! Il paraît que certaines années, il y a des boules qui disparaissent… Moi, je sais où elles sont, les boules qui manquent !– Ah bon, et où ? – Chez le maire, bien sûr ! Toute similitude saint-ponaise ne pourrait qu’être fortuite. Parce que notre maire, d’après sa garde de fer, il en a des boules. Pour nous, il aurait plutôt les boules. L’avenir nous le dira …

 

6 – Que ma montagne est belle !

 

 En Languedoc-Roussillon, il y avait, fin 2010, 300 éoliennes. Depuis, elles ont continué à se multiplier, massacrant les paysages et les biotopes, comme au col de Fontfroide, rendant la vie des voisins désagréable, comme partout. Aujourd’hui, on veut en installer 5 de plus à Laurens, sur le terroir de Faugères. Les vignerons qui avaient parié sur un espace préservé se retrouvent avec, comme horizon, un parc éolien industriel. Il paraît que c’est ça ou les centrales nucléaires. Moi, il me semble que c’est ça et les centrales.

P.S. : Il y a quelque chose qui surprend. En Aquitaine, le pays où l’on fait le vin dans des châteaux, il n’y a pas une seule éolienne. Deux solutions : soit il n’y a pas de vent, soit ça fait tourner le Bordeaux !

Magazine Olé !, n° 507.

 

7 – Désignation des candidats PS pour les législatives.

 

MESQUIDA, comme tous les autres postulants PS du département, a été désigné non pas par les militants du parti de la rose, mais par un quarteron d’élus qui devraient être à la retraite … Comme le ridicule ne tue pas (en 1997, notre bonhomme avait été désigné par 99,17 % des militants votants. Mieux qu’en Corée du Nord !),  K.M. est donc investi cette fois-ci par Solférino, les aubristes, les hollandais, les frêchistes, les nasiques !!!

 

8 – Dans la rubrique : ils nous prennent pour des cons !

 

Les trois ambitions de la nouvelle charte du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, que doit approuver (ou non) chaque conseil municipal de toutes les communes dudit Parc. À Saint-Pons, bien sûr, elle a été votée à l’unanimité :

-          Gérer durablement les espaces ruraux, le patrimoine naturel et les paysages

-          Accompagner le développement durable du territoire.

-          Impulser une nouvelle dynamique économique, sociale et culturelle.

Tous (la très grosse majorité) nos élus cupides, suppôts du capital, ne nous ont toujours pas expliqué comment on pouvait gérer durablement le patrimoine naturel et les paysages, en même temps qu’on livre le territoire aux multinationales prédatrices et nocives.

 

Dictateur : Celui qui se fait remettre tous les pouvoirs et les exerce sans contrôle (définition Larousse). Question : Y a-t-il une telle personne à Saint-Pons ? Si oui, soyez assez sympas pour le faire savoir à La Cigale – 3, route de Castres – St Pons – au rond-point à gauche.

 

Non au terrorisme intellectuel, soit le vote utile !

 

Nous qui ne sommes pas verts, mais (tout) rouges, nous ne pouvons déclarer, déjà aujourd’hui, qu’au second tour des législatives (5ème / Hérault), nous voterons pour le candidat de gauche le mieux placé. Surtout si c’est un (pseudo) socialo et qu’il porte le nom de la marque d’un pneu. Parce que, comme disait l’autre, on n’est pas des chambres à air, même si on est gonflés ! – P.B.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires