Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 16:29

“ Le motif de la résistance, c’est l’indignation” Stéphane HESSEL, 93 ans, résistant d’hier et d’aujourd’hui.

 

 

 


SANS FOI NI LOI

 

Chassée par les bourgeois,

Ecrasée par l’armée,

Défoncée aux médias.

Exploitée à l’année :

Expulsée par charters,

Condamnée en justice,

Traquée par des experts,

Perdue avec la notice ;

 

                               Mais elle s’en fout d’la soie

                               La fleur des bidonvilles,

                               Car elle est sans foi ni loi

                               La liberté fragile

 

                                               Frappée par la flicaille

                                               Brûlée par les cur’tons

                                               Jetée sous la mitraille,

Flinguée par les patrons.

Jugée par la morale,

Humiliée par l’État,

Fichée comme la gale,

Vendue par l’syndicat.

 

                             Mais elle s’en fout du froid

                             La fille aux cheveux noirs,

                             Car elle est sans foi ni loi

                             La flamme de l’espoir.

 

                                             Choyée par les exclus,

                                             Portée dans tous les cœurs,

                                             Chantée par la rue,

                                             Aimée comme une sœur,

                                             Gravée sous les pavés,

                                             Protégée par la lutte,

                                             Soudée aux réprouvés,

                                             Insoumise et pas pute ;

 

                                              Ouais elle s’en fout des rois,

                                               La vague d’cent mill’ volts,

                                               Car elle est sans foi ni loi

                                                La liberté d’révolte.

Lolo KROKAGA

 

 

Par ailleurs, notre modeste feuille de chou fête ses 6 ans. Et les Corps-Beaux de La Cigale vous souhaitent une bonne année de lutte des classes. Haut les cœurs et vive la sociale !. –  P.B.

 

Le saviez-vous ?

 


1 – Message du parti communiste-ouvrier d’Iran aux travailleurs et au peuple de France. “Acceptez nos chaleureuses salutations au nom des travailleurs et du peuple d’Iran qui sont sous le joug de la répression de la République Islamique. Sans le moindre doute, le monde entier suit votre lutte sensationnelle. Non seulement parce qu’à chaque fois que vous, les héritiers de la Révolution Française, de la Commune de Paris et du mouvement de mai 68, avancez, tous les yeux se tournent vers vous, mais aussi parce que la question pour laquelle vous vous battez est une question pour des millions d’êtres humains à travers le monde … Ne permettez pas à l’opposition bourgeoise, sur le dos de vos protestations et en votre nom, de prendre le pouvoir et de continuer la préservation du statu quo. Vous devez couper le problème à sa racine et en finir avec cette situation : à la place de la logique des intérêts et du pouvoir du marché, la logique du respect, du bien-être et de la liberté de l’humanité, c’est à dire, l’instauration du socialisme. – 23 octobre 2010  -

vp-partisan.org

 

 

2 – Stigmatisation. L’UMP applaudit l’extrême droite suisse. Les 35 députés UMP du collectif La Droite Populaire aiment une certaine Suisse, celle qui stigmatise les étrangers et qui a choisi, après l’interdiction des minarets, une politique de durcissement pour le renvoi des étrangers délinquants. Ils y voient “une vraie leçon de bon sens”, la Droite populaire plaide d’ailleurs pour une alliance avec le FN. Pour mémoire, Élie ABOUD, député réactionnaire de Béziers, fait partie de cette nouvelle “Cagoule”. Qu’en dit son bon copain-frangin de Saint-Pons ? Et quelle est leur réaction, à eux deux, après les outrances et les propos infâmes fascistes de Marine LE PEN ? Sont-ils d’accord avec l’incitation à la haine raciale ?

 

3 – Merci au bon Robert, cela étant, maire de Riols. Par acte sous seing privé en date du 4/11/2010 Š‹, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes. Dénomination : Monastère d’Ardouane. Forme : SCI. Gérance : GARRIGAE INVESTISSEMENT Sarl. Capital : 1000 €. Durée : 99 ans. Objet : La société a pour but l’acquisition d’un ou plusieurs terrains et bâtiments à Riols  (Hérault), la construction et rénovation sur ces terrains d’un ensemble immobilier, la vente par lots des immeubles construits…” Hérault Informations du 27/11/2010.

Comment vont-ils résoudre la pénurie d’eau en été ? Pourquoi les habitants d’Ardouane n’ont-ils pas voix au chapitre ? Quel est l’intérêt du conseil municipal à défendre mordicus un tel dossier ? Il y a de quoi se poser des questions. Pour avoir les réponses, allons en délégation au siège social : 12 bis, rue de la Coquille (vide ?) – 34500 Béziers.

 

4 – La bonne adresse. Pour aider nos frères palestiniens colonisés et outragés par Israël et “goûter” les bons produits suivants : Huile d’olive de Marda, dattes de Jericho, savon de Naplouse, céramiques d’Hébron, bois d’olivier de Bethléem, prendre contact avec Jean-Marie au 05 65 73 11 23 – Email : info@philistin.fr ou www.philistin.fr.

 

5 – “La lucidité est la blessure la plus proche de la lumière” René CHAR. Les rendez-vous à ne pas manquer :

a/ Enquête publique du plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés du Tarn. – Mairie de St Pons de Thomières le mercredi 12/01/2011, de 9 heures à 12 heures. Nous qui sommes rattachés au Tarn par le bon vouloir de notre cher député-maire, que nous réservent-ils ?

b/ Réunion publique organisée par le PNRHL, le jeudi 13 janvier 2011 à St Pons de Thomières, à 18 heures, salle des fêtes.  L’objet étant de présenter le projet de charte du Parc, avant une enquête publique, prévue courant 2011. Allons-y tous en nombre ! C’est l’avenir de notre belle contrée qui est en jeu, le nôtre et celui de nos enfants. Nous ne pouvons avoir aucune confiance dans ces élus qui ont déjà, pour le moins, failli.

 

6 – Lorsque l’on reparle de l’ARCAS. La communauté de communes d’Orb – Jaur, dans un contrat de rivière Orb 2006/2010, s’est engagée à restaurer la végétation des berges de la vallée de l’Orb, du Jaur et du Rieuberlou. Depuis plus de trois mois, à 100 mètres en amont du pont de l’Arcas à Prémian, un très gros peuplier est couché en travers du Jaur. De par sa longueur, il obstrue la presque totalité du lit de la rivière. Dès qu’il va pleuvoir assez fort, le barrage occasionné par le tronc d’arbre cèdera sous la pression et sera emporté. La pile du pont risque de trinquer dangereusement. Que fait le président de la communauté de communes ? C’est de sa responsabilité. Il roupille à La Fontésié, en zone inondable, ou quoi ? – 30/11/2010.

 

7 – Réforme territoriale. MESQUIDA, dans toute son outrecuidance et dans sa pédanterie outrancière, déclame urbi et orbi* qu’en 2012, la gauche (enfin, le parti socialiste), revenue au pouvoir, abrogera d’emblée la réforme territoriale, pondue par le pouvoir réactionnaire UMP. Que Ste Martine et St Dominique l’entendent ! Mais ces deux tartuffes ont tendance à avoir les portugaises ensablées et faire, lorsqu’ils sont au pouvoir, les mêmes conneries (pour le peuple) que leurs frères et sœurs, tristement comiques, de la maison bleue. Par contre, la “profession de foi” en 5 points de notre camarade Gérard SCHIVARDI, maire de Mailhac et secrétaire national du POI, est beaucoup plus crédible, intéressante et républicaine.

  • Le refus de l’intercommunalité forcée et le retour à la libre administration des communes avec les moyens financiers de l’exercer.
  • Le rétablissement des subventions départementales aux communes.
  • Aucune augmentation d’impôts, aucune suppression de service.
  • L’abrogation de la réforme territoriale.
  • La défense de la république, une, indivisible et laïque.

j - FR3 Languedoc-Roussillon et Informations Ouvrières,  n° 126.

 

8 – Village fleuri. “Une deuxième fleur a été accordée à Riols, au titre des villages fleuris de moins de 1000 habitants. Par cette action, on peut parler de préservation de patrimoine Š‹ - Midi Libre du 5/12/2010. Préservation du patrimoine à Riols : avec les éoliennes (destruction du paysage et du biotope) ?, avec le projet à la con d’Ardouane (cf. article n° 3 ci-dessus) ?, avec un maire aussi cupide ? Ce n’est pas une coquille (du canard du Jaur), mais un oxymoron …

 

9 – Message du réseau “Sortir du nucléaire” : Agissez avec nous pour un monde sans nucléaire ! contact@sortirdunucleaire.fr - Retrouvez des informations détaillées et des photos exceptionnelles des sites nucléaires sur notre carte interactive : www.sortirdunucleaire.org

 

10 – Le livre à lire. Le bref été de l’anarchie. La vie et la mort de Buenaventura DURRATI. Editions Gallimard, 11 € pièce. Les paroles de cette figure de l’anarchisme sont d’une brûlante actualité :

“ Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi. C’est nous qui avons construit les palais et les villes d’Espagne, d’Amérique et de partout. Nous les travailleurs, nous pouvons bâtir des villes pour les remplacer. Et nous les construirons bien mieux ; aussi, nous n’avons pas peur des ruines. Nous allons recevoir le monde en héritage. La bourgeoisie peut bien faire sauter et démolir son monde à elle avant de quitter la scène de l’Histoire. Nous portons un monde nouveau dans nos cœurs”.

 

11 – Un parti rouge et vert ne s’use que si l’on s’en sert. Le projet qui participait à la création du NPA sur Béziers était une structure utile dans les luttes et les élections. Les mouvements de grèves et de manifestations que nous venons de vivre en septembre, octobre et novembre - le mai rampant -, ont montré que ce projet n’est pas seulement un objectif, il est devenu une réalité qui a pris corps dans cette très vieille ville chargée de résistances depuis toujours. Qu’on en juge !

Dans les actions de toutes et tous contre le libéralisme et le capitalisme, le comité de Béziers du NPA a lutté, sur la base du retrait du projet de loi WOERTH/SARKO, en agissant :

-          dans les syndicats, sur les lieux de vie ou de travail et au cœur des piquets de grève,

-          sur les lycées, entreprises et manifestations en distribuant tracts NPA et tracts des structures de lutte,

-          pendant les cortèges : banderoles, drapeaux, slogans au mégaphone ont contribué à l’allégresse de ces moments inoubliables,

-          par interpellation publique des élus UMP locaux, votants dociles de la loi scélérate, avec l’aide de la liste qui avait eu un élu lors des élections municipales de 2008 (PCF, NPA et citoyens),

-          au sein du comité interpro de Béziers et sa région, inlassable cheville ouvrière du mouvement social,

-          par collage des affiches sur la ville et semis d’autocollants caustiques le long du parcours des cortèges (les billets de 500 € pour expulser WOERTH très appréciés.

C’est ce que nous souhaitions ! Poursuivre ces initiatives avec les anticapitalistes en adhérant au NPA, c’est possible et c’est souhaitable. Coordonnées du NPA de l’Ouest de l’Ouest à LA CIGALE.

 

12 – Autant en emportent les aiguilles (de sapin) ! Le bon Jean-Pierre de Courniou-les-Grottes et néanmoins maire de cette dite commune, a fait dans l’économie. Ce qui n’est pas pour nous déplaire, nous qui sommes pour la décroissance. Il a repris les vieux sapins flytoxés de l’an passé, voire d’il y a deux ans, les a repeints en blanc neige sale de la tête au pied et remis en place tels quels. Ni vu, ni connu, vas-y que je t’embrouille. Ça, c’est du recyclage, ma brave dame ! Au moins, on ne pourra pas l’accuser de faire dans le bling-bling … Mais à ce niveau-là, épargne pour épargne, il vaut mieux ne rien faire.

 

13 – Le vent prend de la force. Communiqué du collectif « Toutes nos énergies » du 08/12/2010.

“Nous prenons la parole au nom du collectif “Toutes nos énergies” qui regroupe 13 associations du Haut-Languedoc, leurs adhérents et sympathisants, soucieux de préserver un pays authentique et accueillant, respectant le droit de ses habitants.

Notre collectif est particulièrement préoccupé par la question des énergies. C’est un problème mondial, un problème d’aujourd’hui et pour les générations qui nous suivront. Ce sont des questions qui nous concernent tous localement, qui touchent nos manières de vivre et de consommer au quotidien.

Ces questions ne peuvent pas être traitées, sans la participation des habitants, par un cercle fermé de quelques techniciens et élus. Depuis 2 ans, le collectif TNE a posé aux élus du Parc des questions qui sont restées sans réponse :

-          a-t-on mesuré les effets cumulés de tous les projets éoliens sur notre territoire ?

-          porte-t-on attention aux inquiétudes et au mécontentement des habitants face à ce phénomène ?

-          pourquoi laisser les opérateurs éoliens transformer complètement notre pays ?

Les chantiers et les projets se multiplient. Quelques spéculateurs et quelques profiteurs locaux sont en train de brader notre  patrimoine naturel, culturel et paysager. Ils portent atteinte à notre qualité de vie. Ils manipulent les esprits et provoquent la division dans la population.

Tous à la réunion publique du 13 janvier 2010 !

 

14 – Ils vendent les derniers bijoux de famille ! “Le chasseur dans la nature est un acteur responsable et non un simple contemplatif  ”, phrase clé de l’édito du journal du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc n° 23, hiver 2010. Le chasseur étant (à juste titre) dans le monde rural un acteur principal de l’environnement, même si parfois quelques énergumènes se comportent comme des tartarins (de Tarascon, cons !). Mais à Saint-Pons, la mairie a une politique inverse (1). Les chasseurs doivent aller se faire voir ailleurs. Depuis une vingtaine d’années, une – voire deux – dianes saint-ponaises disposaient d’un petit local escatadou, pelladou, prêté par la municipalité sur les hauteurs d’Artenac. Autrefois, cela se faisait à l’ancien abattoir. Dernièrement, ce lieu convivial a été « réquisitionné », les chasseurs expulsés, afin d’être vendu (2) au Conseil Général, sans aucune proposition de solution de rechange. En bref : “Cassez-vous, pôvres !”. Les chasseurs, qui ne sont pas tous riches, contrairement à l’idée reçue, devront mettre la main à la poche pour réorganiser un atelier de dépeçage. L’affaire est mal barrée ! – PB, le 07/12/2010.

(1)     – malgré les larmes de crocodile de certains conseillers, cf. le procès-verbal de la dernière réunion du Conseil Municipal.

(2)     – Pourquoi cette vente ? Pourquoi tant de précipitation, de célérité ? Aucune explication n’est fournie, comme toujours en Mesquidie. Note du plumitif : Ils sont à plaindre, en définitive, les pôvres conseillers municipaux, le cul assis entre deux chaises. Ils vont encore sur ordre se fâcher avec la population, en raison de la pression qu’ils subissent de la part de celui qui va les laisser tomber prochainement. C’est moche comme fin et vraiment pas très glorieux. Pauvres d’esprit, de mérites … Tout petits calibres … mais comme des girouettes, le vent, lorsqu’il soufflera autrement, les fera changer de direction. N’est-ce pas, Antonin ?

 

15 – Passaran pas ! Fabrègues : le projet de la décharge Sita est suspendu (suspendu, abrogé plutôt).

Š‹ Le nouveau président de l’agglo a suspendu le projet Sita-Sud d’installation d’un pôle de traitement des déchets au bord de la Gardiole, à Fabrègues. Il invite aussi décideurs et acteurs de la filière “traitement” à lancer une réflexion globale à l’échelle du département sur le problème des déchets. Depuis plus de cinq ans, le projet de pôle Sita-Sud à Fabrègues rencontre une forte opposition”. Midi Libre du 10/12/2010. Comme à Tanarès, la pieuvre Sita-Suez n’est pas passée. MESQUIDA – ès qualité – il faut encore revoir ta copie  puante de lixiviat : une seule solution écologique et créatrice d’emplois : des unités moyennes de compostage rustique.

 

16 – “On a plus confiance en la justice”, dixit un syndicaliste de la police : son syndicat, Alliance, est classé très, très à droite. Nous, le peuple, on a surtout plus confiance dans notre police.. “Sept policiers ont été condamnés à des peines de six mois à un an de prison ferme pour violences et dénonciation calomnieuse” – Midi Libre du 11/12/2010. À l’issue du procès, des policiers en tenue ont manifesté, contestant, refusant la décision du tribunal et remettant en cause sa probité. “Un tribunal connu pour recéler les pires idéologues de la culture de l’excuse”, ce qui est un scandale ! Ce qui sent le soufre de la pire des réactions. Dans une démocratie, on peut toujours faire appel d’une décision de justice, ce qui d’ailleurs va être fait. Brice HORTEFEUX, bison pas fûté, ministre de la République, couvre bien sûr la sédition. Opprobre à ce “gardien de l’ordre public”. Comme tout chef qui n’a plus aucune autorité sur sa troupe, il fait dans le laxisme en faisant croire qu’il est en phase avec elle .. Fait connu depuis la nuit des temps, révélateur d’une grave incompétence. Ce qu’ont oublié ces fonctionnaires de police, ces corporatistes, ces graines de factieux, c’est la grandeur de la servitude de la mission, très noble à l’origine, de la police. Un policier doit (comme un élu ou un magistrat) montrer l’exemple et être irréprochable. S’il faillit, qu’il ne s’étonne pas que l’on ne lui accorde pas de circonstances atténuantes. Dans l’esprit, il n’est pas un simple délinquant, mais il est la loi, qui ne doit pas tomber de son piédestal. Quant à l’idée qu’il y ait un état dans l’état – et donc que certains puissent à jamais échapper au châtiment – cela nous fait crier au loup et au retour de la bête immonde. – P.B., le 11/12/2010.

 

17 – Programme se situant entre l’invention du fil à couper le beurre et celle de l’eau chaude ! Le Parti Socialiste, le 11/12/2010, a adopté son texte sur l’égalité réelle, prémices de son futur programme. Mesures certes intéressantes, mais beaucoup trop molles. En deçà des espérances du peuple. Des mesurettes gentilles. Les socialistes (il faudra consoler JAURÈS) parlent aussi d’un “bouclier rural” pour assurer les services de médecin, de poste, d’école. Alors là, ils vont avoir du boulot pour l’expliquer aux FALIP, TROPÉANO, ARCAS et autres MEQUIDA. Eux qui ont contribué à la politique ultralibérale du gouvernement réactionnaire dans les Hauts Cantons. “On est entre amis” comme dirait FONTÈS, élu UMP de Béziers (il a l’âge canonique pour prendre sa retraite, celui-là aussi ..) cf. les anciennes La Commune.

 

18 – Si c’est les condés qui le disent ! Un collectif de policiers dénommé FPC production a mis en ligne une série de vidéos dans lesquelles il dénonce, de manière anonyme, les locaux insalubres, les pressions subies pour verbaliser plus, les suicides dans la profession… Le premier chapitre aborde leurs conditions de travail, en particulier dans le cadre des gardes à vue. Les témoins décrivent des cellules insalubres, qui favorisent des situations de conflit épouvantables pour les gardiens de la paix. « Je ne suis même pas sûr qu’à la SPA, ils oseraient mettre un chien dans nos cellules ! Et nous, on est obligés d’y mettre des gens ! » déplore Robert K. On ne leur fait pas dire ! – d’après un article du MONDE LIBERTAIRE, n° 1616.

 

19 – Honni soit qui mal y Pons ! Qui paye le réapprovisionnement en conteneurs du (pseudo) tri sélectif de la commune ? Est-ce un contrat de maintenance ou des achats ponctuels ? Récemment, certains conteneurs ont été remplacés, suite à des incivilités d’usagers (comme l’éclairage de l’espace gare ..Politique d’aucuns, adeptes de la terre brûlée … mais que fait le remplaçant du bon PICAREL ? Ceci étant un bon prétexte pour gaspiller l’argent public, avec tout ce que cela peut induire .. Comment peut-on être réellement informé de ces procédures ? Décisions prises au sein d’un cabinet restreint (cabinet pouvant être l’expression qui convient) ou informations ouvertes au public et sous quelle forme ? Article rédigé avec la collaboration de PROLOSOFF

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires