Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 16:39

RÉSISTER ET TOUJOURS RÉSISTER *

 

 

 

“ Les luttes actuelles sont le ferment d’une autre Europe. Au pacte d’austérité, opposons un pacte de progrès social et écologique.” L’Humanité Dimanche n° 04873.

 

 

 

Regardez-les, vieux coq, jeune oie édifiante !

  Rien de vous ne pourra monter aussi haut qu’eux et le peu qui viendra d’eux à vous, c’est leur fiente,

  Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux.”

Jean RICHEPIN.

 

*- Jusqu’au changement des rapports de force: Georges Ibrahim abdallah, en prison, le 10 avril 2009.

 

Le saviez-vous?

 

1 – Défenseurs de la Poste.

 

Les ami(e)s de Roquebrun luttent toujours pour sauver leur bureau de poste. Dernièrement, ils ont organisé une nouvelle réunion publique. Lors de ce meeting, ont été lus des messages de soutien du député MESQUIDA, du président du Conseil Général VEZINHET, du sénateur TROPÉANO et du conseiller général ARCAS (Midi Libre du 30/09/2010). Manque pas de souffle, ce quarteron de faux-derches, eux qui ont favorisé la privatisation de la Poste dans le piémont héraultais (cf. les anciennes La Commune). Mais comme les élections s’annoncent, ils se fendent d’un communiqué d’appui .. Cafardeux politicards ! Avec cette bande de tristes comiques, on ne peut compter que sur nous-mêmes. Groupons-nous et demain …nous sauverons nos bureaux de poste !

 

2 – Magazine L’Hérault  n° 195.

 

 Entre la page 17 et la page 25, les cheveux de notre bon maître ont poussé. Impression ? Angle de prise de vue ? Retouche du photographe ? Coquetterie (de notre 3ème âge) ? On se perd en conjectures …

 

Pourquoi ne peut-on pas ramasser des champignons ? D’abord, à propriété privée, champignons privés, réservés au propriétaire… Que nenni ! Le champignon, comme l’eau, est un bien commun, appartenant à tous. Après, que l’on soit obligé de fixer des règles pour le “vivre ensemble” et éviter que des profiteurs sévissent, c’est autre chose. Mais la nature – et ses bienfaits dans leur ensemble – n’appartiennent à personne. La loi permet aux propriétaires, éventuellement, d’interdire l’accès de leurs terres au public, mais n’admet pas le principe qui veut que tout ce qui est en dessus ou au dessous du sol appartienne intégralement aux possesseurs. Attention à la privatisation galopante des esprits !

 

 

 

3 – Message sympathique qui fait chaud au cœur !

 

Lettre adressée aux amis de La Cigale, reçue le 01/10/2010 :

“L’hiver sera rude et long, mais reviendra le temps des cerises et la cigale continuera de chanter. Par là-bas si j’y suis.” Anna, de la vallée de la Roya, Alpes Maritimes, Parc du Mercantour.

 

4 – Tournée des popottes (Midi Libre du 02/10/2010).

 

 Les photos de notre cher et tendre député refleurissent comme les colchiques à la fin de l’été. Chaque correspondant du Midi Libre de la circonscription y va  de son article. C’est l’époque des vendanges, des cubis et bientôt pointent les législatives … Il faut donc (la)bour(r)er le terrain… À Thézan les Béziers, Tartarin de la rue de Thomières a pondu : “Je me plais à contempler, sur les visages des anciens de la maison de retraite, les sillons qui expriment l’expérience qu’ils peuvent nous transmettre.” Hugolien, le bonhomme ! À force de lyrisme de cette sorte, à la petite semaine, il risque, à la retraite (qui ne saurait tarder), de finir … écrivain public !!! Mais avant, aura-t-il l’intelligence de saisir l’opportunité que lui a offerte FRÊCHE, c’est à dire la “pax romana” (même journal, même jour. Rien n’est moins sûr, car son genre de film préféré serait plutôt “La nuit des longs couteaux” (cf. les pages 97 à 103 du livre Garde à vue !, aux Éditions La Cigale. – P.B.

 

5 – Samedi de la colère ( 02 octobre 2010).

 

 Le Collectif du fin fond de l’Hérault (celui en haut et à gauche) a défilé cette fois-ci à Béziers. Covoiturage en convoi, remarqué dans Saint Chinian, où nous avons apostrophé par deux fois le fringant TROPÉANO, Cessenon (Napoléon en girouette au milieu du carrefour), Murviel … Bagnoles décorées, mégaphone en service, braillements de circonstance… Arrivée singulière du Collectif au sein du gros de la manif, soit 50 zigotos derrière nos banderoles, drapeaux, oriflammes, calicots et autres pétards (ceux qui font du bruit !) et bientôt 300, après un prompt renfort (de biterrois) lorsque nous sommes arrivés (au port !) Prolongation de la manifestation, après dislocation de celle-ci par les syndicats, jusqu’au parking de la nouvelle Poste. Environ un bon kilomètre cinq cents en solo … et en rabiot ! Gus déferlant à la Bourbaki et chantant leur fierté d’être des Hauts Cantons. Flics bienveillants au début, énervés à la fin. Dans le cortège (au moins 7000 militants), reconnaissance de tronches connues. Notre cher et tendre, le visage convulsé (à notre vue ?). Le beau François, de Pierrerue, qui a détalé à notre approche (envie pressante ?). La routine, en somme. En un mot : réussite (complète pour les Z’Indiens). – P.B.

 

6 – “Dés pipés” au P.S. (Midi Libre du 03/10/2010).

 

 Arnaud BOURCOMONT, rédacteur en chef de l’agence de Béziers, a dû lire le livre “Garde à vue !”(cf. article 4 ci-dessus) ou alors, il se lâche ! Il rappelle l’antagonisme qui existe entre not’ bon MESQUIDA et la famille NAYRAL (le père, ancien mentor du premier cité et abattu politiquement par ce même narcissique). Guerre clanique, qui n’a rien à voir avec la défense du bien commun et des intérêts des électeurs. Belligérance pour le pouvoir, pour la bonne gamelle… Pseudos socialos, empêtrés dans de sordides petites combines, médiocres et privées et qui n’ont rien à envier à celles, pourries, de la droite réactionnaire et (petite) bourgeoise. En somme, blanc bonnet et bonnet blanc !

Et pour paraphraser un autre Arnaud, le rodomont de Saône et Loire :“Vous (les socialos défroqués et déserteurs d’une grande ambition humaniste) avez participé avec méthode et constance à l’appauvrissement de l’imaginaire collectif des habitants du Piémont héraultais.”

 

7 – L’hebdo du socialisme, n° spécial 581.

 

Le conseil national du parti de la rose (fanée !) a, en date du 8 septembre 2010 et suite à leur convention, adopté un texte à l’unanimité. En conclusion, ils proposent … une nouvelle ambition ! C’est beau comme de l’antique, mais le problème est autre. Les Français(es) n’ont plus aucune confiance en eux. Les TRAUTMANN, GUIGOU, DÉSIR, FABIUS, AUBRY, CAMBADÉLIS et autres has been sont grillés, flambés, cramés. C’est la génération MITTERAND qui a trahi le peuple en 1983. Ils peuvent toujours essayer de se refaire une vertu, ils ne représenteront  jamais plus le désir, l’Espoir .. Ils ne sont que la seconde tête – même si elle est moins épouvantable – de JANUS (le chantre du capitalisme).

 

8 – Grand gibier : l’agence technique des Hauts Cantons.

 

 En prime, la photo des “oiseaux de proie” locaux, mais qui ne sont pas des aigles (de Bonelli), les GAUDY, MARTINEZ, ALLIÈS, MESQUIDA et autres seconds couteaux (de chasse) :

 


La décentralisation des services de la fédération dans l’agence technique des Hauts Cantons s’est accompagnée de la création d’une équipe technique spécialement dédiée à la gestion des espèces de grand gibier. L’indemnisation et la prévention des dégâts de grand gibier, qui sont deux missions statutaires des fédérations départementales de chasseurs, sont également traitées à Bédarieux depuis 2006. Face à l’augmentation des dégâts agricoles dans certaines zones du département, la fédération met en œuvre de nouveaux moyens pour tenter  ende maintenir l’équilibre agro-sylvo-cynégétique. - Journal : La chasse dans l’Hérault, n° octobre 2010



 

 

9 – Lu : SARKO, sauveur de la petite entreprise.

 

La France achètera 12 “Rafale” ( l’avion dont personne ne veut dans aucun pays et qui coûte la peau du cul ) pour 800 millions d’euros, afin d’aider DASSAULT, désireux de s’offrir “Le Parisien”. Joli cadeau du prince ! Et ce, sur notre râble !!!

 

10 – Manifestation contre la contre-réforme des retraites, St Pons le 12/10/2010.

 

Tracteur avec remorque, “équipé” de feux, fourche, poudas, marteau (symbolique révolutionnaire) ouvrent le défilé. 130 personnes, dont une quarantaine de lycéens du LEP. Jugement et condamnation d’un mannequin représentant “Monsieur, actionnaire, suppôt du capitalisme”, au pied de la cathédrale, par le comité de Salut public et son tribunal, émanation du peuple. Avec une accusatrice publique, une avocate (en grève illimitée) et Maître Bourrel. Après l’énumération de 12 chefs d’accusation, le verdict fut énoncé : “En conséquence et pour sauver nos enfants, notre culture, notre santé, notre dignité, notre liberté, en somme nos vies et toutes formes de vie, nous te condamnons, au nom du peuple souverain et des valeurs humaines, à être brûlé symboliquement en place publique.” Et la sentence fut exécutée un quart d’heure plus tard au rond-point de la route de Narbonne, ce qui provoqua un bouchon pendant plus d’une heure ! Troisième mi-temps gourmande, sur place, toujours aussi appréciée. Et le soleil, de surcroît, était de la partie !!!

 

11 – Pantalonnade –

 

Scénette loufoque, vue et entendue le 14/10/2010. Le député-dépité en Mercedès, s’arrêtant à la hauteur d’un manifestant distribuant des tracts (pour la manif du 16/10/2010) : “Mais qui a crié comme cela ?” la faible voix de son sens moral peut-être ? Le militant :“Pourquoi ne venez-vous pas aux manifs saint-ponaises ? Vous en êtes le maire !”. Le député-dépité :“Je vais à Béziers, à Paris, au centre de ma circonscription Š‹.” Tudieu ! La folie des grandeurs le reprend ! Le même député-dépité : “J’ai ma conscience pour moi !” (la pauvre, il faudra la consoler !) Š…‹ Le monsieur,à côté de vous, écrit en permanence pour casser un élu de gauche et pour faire élire la droite et l’extrême-droite.” Ça y est, il se croit de nouveau de gauche… Réflexion bêtasse et rigolote de la part de celui qui a fait élire COUDERC comme sénateur. Et comme dirait mon petit neveu : “C’est la poule qui a pondu la première qui chante” !

Toujours le même député-dépité : “Je m’en vais. Je ne veux pas bloquer la circulation des saint-ponais !” Macarel de macarel, il devient lucide avec l’âge .. et il devrait se faire soigner le foie (?) car il avait un teint jaunâtre, bileux voire haineux. Cela ne nous regarde pas vraiment, mais comme on ne souhaite de mal à personne (même pas à lui !) …

 

12 – Il est des nôtres, il a bu son verre …

 

Autocross à Olargues, le 17/10/2010. Le camarade Jeannot et le déluré Pierre-René organisent la pénurie d’essence dans le païs. Astucieux, fallait y penser ..

 

13 – Manifestation saint-ponaise du 16/10/2010.

 

Retrait du projet de la contre-réforme des retraites ! Halte à la politique réac du gouvernement ! Š…‹. Une grosse centaine de manifestants dans les rues de notre charmante petite ville. Gros bouchon de la circulation. Joie et bonheur : le président de la communauté de communes, secrétaire de la section socialo locale, 1er adjoint et néanmoins prince feudataire, présent. (Ben oui, il a retrouvé l’euphorie de battre le pavé, car il a, lui aussi, des gamins qui vont trinquer pour leurs retraites et autres joyeusetés édictées par le petit César et sa meute de loups-garous ..) Bon, il n’a pas encore l’écharpe au vent et ne se place pas en tête du cortège, mais ce sera (peut-être, peut-être …) pour une prochaine fois … A l’issue, déplacement d’une dizaine de voitures militantes – opération escargot -  pour rejoindre les camarades du Tarn, au festival du film documentaire à Labastide. Comité d’accueil en bleu et non en rouge comme souhaité. En bref, la lutte continue …

 

14 – Triste journée pour la République !

 

Le 03/10/2010, les députés ont rejeté l’amendement n° 249 (proposé  par un communiste), visant à aligner leurs retraites sur le régime général des salariés. Ces mêmes parlementaires – qu’a (ont) voté le(s) nôtre(s) ? – engraissés, gavés sur le dos du peuple et qui se permettent de mettre à l’index les fonctionnaires. Opprobre, honte à ces cupides, ces rapaces, ces ci-devant !

 

15 – NAVARRO sort de sa léthargie.

 

 Dans le n° 182, article 9, de La Commune, nous nous inquiétions (si peu, si peu) de l’avenir du secrétaire fédéral P.S. héraultais. Il a dernièrement fait une virée dans le canton de La Salvetat sur Agoût. S’étant rabiboché (sur le dos de qui ?) avec Francis CROS, conseiller général de ce dit canton et en perdition (le bonhomme, pas le territoire) depuis les dernières régionales. En gros, blackboulé à la fois par les frêchistes et les mesquidiens. NAVARRO, 13ème vice-président du Conseil Régional, a assuré les élus présents (dont Marguerite, de Fraïsse, en froid aussi avec son député) de son soutien “à ce canton de montagne qui le mérite.” Midi Libre du 18/10/2010. Les autre cantons, ceux de St Gervais, Olargues, St Pons … sont donc des lamentables ! Pour les élus, nous sommes bien d’accord, mais pas pour l’ensemble des populations. Et c’est elles qui trinquent, comme toujours, coincées entre le marteau (la tendance FRËCHE) et l’enclume (MESQUIDA).

 

16 – Mardi de froidure, mardi de touffeur !

 

Malgré le vent, hivernal, cette manif du 19/10/2010 fut une des plus réussies. Une grosse centaine de manifestants, dont 20 jeunes motivé(e)s du collège d’Olargues. Long blocage de la circulation au carrefour de la route de Narbonne. Des conseillers municipaux de Saint-Pons présents et des nouvelles têtes… Sentiment agréable que “la mayonnaise monte”. Comme la petite bête .. (saint-ponaise).

 

 

Déclaration de l’organisation communiste marxiste léniniste : voie prolétarienne.

 

07 septembre 2010.

Le travail casse, la retraite est au rabais. C’est toute la société que nous devons changer.

  • Retraite à 55 ans sans aucune condition de trimestre et 50 pour les travaux pénibles !
  • Pension minimum à 1.600 €, pension maximum à 3.500 € !
  • Interdiction du travail à la chaîne, posté, de nuit !
  • Baisse des cadences !
  • Travailler moins et travailler tous, 30 heures par semaine pour tous !
  • Les gens du voyage, bouc émissaire de la crise du capitalisme.
  • Le racisme est l’arme la plus efficace et la plus destructrice qu’ont su utiliser les exploiteurs au cours de l’histoire pour diviser, parfois jusqu’au génocide.
  • “ Nous sommes en présence de deux visions des droits de l’homme et nous vivons l’un des affrontements idéologiques les plus durs que nous ayons connus depuis les années de la guerre froide. Or, il est des principes avec lesquels nous ne pouvons transiger, à savoir le principe fondamental, primordial de l’égalité entre hommes et femmes.” – Robert BADINTER, sénateur des Hauts de Seine. 

 

 

Les jeunes dans la galère,

Les vieux dans la misère,

De cette société-là

On en veut pas !

Antienne des manifestations

 

 

 

Dernière minute : À LA MÉMOIRE DE GEORGES FRÊCHE !

 

“ L’absence diminue les médiocres passions et augmente les grandes, comme le vent éteint les bougies et allume le feu.”  François de la ROCHEFOUCAUD.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires