Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 17:23

La Place de la Grève, c’était une ancienne place de Paris, (aujourd’hui place de l’Hôtel de Ville), où avaient lieu les exécutions et où se réunissaient les ouvriers en quête de travail. Grève : par extension, cessation concertée et collective du travail pour la défense d’intérêts communs…

 

LA FORCE DES TRAVAILLEURS (LLEUSES), C’EST LA GREVE !


« Même vaincue, la grève, lorsqu’elle prend certaines proportions, joue un rôle considérable dans la préparation de la Révolution émancipatrice. Grâce à elle, les antagonismes sociaux crèvent les harmonies civiles et politiques […] Ce sont ces lendemains de grève, valant des corps d’armée entiers au Parti ouvrier, qui épouvantent à bon droit la bourgeoisie de toute couleur et expliquent son horreur presque religieuse de la grève – et non pas la grève elle-même dont elle est toujours sure d’avoir raison, naturellement par la famine, ou artificiellement par le fusil. Loin d’être la paix sociale, la fin de la grève n’est que la guerre transportée, avec de forces nouvelles, sur un autre terrain.»
Jules Guesde Le cri du peuple, 8 avril 1884 … toujours d’actualité.

 

 

ELECTIONS LEGISLATIVES


D’après nos sondages, contrairement aux dires de l’intéressé et de ses affidés, rien n’est fait. Mesquida, lui, ne peut profiter de l’effet Hollande, car son bilan est mauvais (cf. la Commune n° 210) Et le pouvoir l’a usé. C’est certainement le mandat de trop. Va-t-il, lui aussi, (comme son copain- frangin ABOUD de souffle), se faire passer pour un perdreau de l’année ?

Quelle est la différence entre ce pseudo socialo (KM et non Elie Aboud) ayant fait élire Couderc sénateur, et un Roque
ou une dame Cecchi ?

Que proposent-ils au prolétariat rural de la Vème circonscription ?
Rien. Ils ne défendent que les intérêts de leur classe sociale : la bourgeoisie.
Pas une seule voix de gauche pour Mesquida !*
D’ailleurs, même Bourquin, président de la région ne croit pas en la candidature de Mesquida, puisqu’il ne l’a même pas invité à la réunion des candidats régionaux investis par le PS le 10 mai dernier.
Pierre Blondeau


*Au premier et au second, votons : FRONT DE GAUCHE !


Le saviez-vous ?


1 Grandeur et servitude de la fonction
A la date du 13 mai 2012, les policiers continuent à manifester et surtout à remettre en question les décisions de justice qui leur sont défavorables. Ils font aussi (ce n’est pas étonnant) le jeu de la droite réactionnaire battue aux présidentielles. Bon dieu, y en a marre ! Que veulent-ils vraiment ? Un état policier ? Si le métier est aussi abominable qu’ils veulent bien le dire, qu’ils prennent la quille en masse !* Cela aura plus de panache que de pleurnicher en permanence. Ce ne sont que des citoyens ordinaires avec des missions de protection du peuple, point ! Et non le nombril de la Nation !

PB
* Après la guerre d’Algérie, beaucoup de parachutistes de tous grades n’ayant pas été putschistes et encore moins pro-OAS, ont pris la retraite, révoltés et écoeurés de la tournure prise par les événements et par l’abandon, comme en Indochine, de nombreuses populations minoritaires, amies de la France. Et ce par honneur (ce n’est pas un gros mot) et par respect de la parole donnée. Mais il faut
avoir de la volonté, du courage et une certaine humilité pour refaire sa vie dans le civil, et il est, bien sûr, plus facile de « chasser en meute », même si on foule au pied la déontologie et l’éthique du métier. Pauvre police ! Sarko l’a tuée.

 

2 Eolien industriel
Le collectif anti-éolien de Causses et Veyran a gagné. Le conseil municipal a enfin voté contre ce projet désastreux ! Comme quoi la lutte, même si elle est parfois difficile, paie. Mais le combat continue. A Fouzilhon, entre Gabian et Magalas, la même société présente un même projet à la con. Un autre collectif anti-éolien vient de se créer. Informations au 04 67 97 17 88.


3 « Squat » Auguste de Cabanes
Se conformant à la décision de justice, les jeunes de Courniou partiront du château pour le 19 juin 2012. Ils remercient chaleureusement toutes les personnes, les camarades qui les ont soutenus, et nous disent à bientôt. (peut-être cet hiver ?...)


4 Le cochon est dans le maïs
D’aucun disait dernièrement qu’il n’était pas payé au noir comme beaucoup à Saint-Pons, mais au vert.
Il voulait dire aux verres…
« Le Front de Gauche a été l’une des conditions de la victoire à l’élection présidentielle. Il sera la condition de la victoire des élections législatives dans toutes les circonscriptions. »
Pierre Laurent, secrétaire National du PCF

 

Face à l’extrême droite : la réponse sociale


L’AUSTERITE DOIT ETRE BATTUE EN BRECHE ! PEUPLE EN AVANT !
UNE AUTRE POLITIQUE EST POSSIBLE !


La lutte des classes, vous aimez ? Vous allez être servi…

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires

Frugier 18/05/2012 18:46

Ben moi qui vois tout ça de loin ! Je voudrais savoir : quelle est la candidature du Front de Gauche par chez vous ?