Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 07:22

« L’esprit critique, l’indépendance intellectuelle, ne consistent pas à céder à la réaction, mais à ne pas lui céder.» Georges Politzer, philosophe et dirigeant du PCF, militant antifasciste, fusillé par les nazis au Mont Valérien en mai 1942.

A ceux de la Réaction rose ou verte de gris

Vous vivez lâchement, sans rêve, sans dessein,
Plus vieux, plus décrépits que la terre inféconde
Châtrés dès le berceau par le siècle assassin
De toute passion vigoureuse et profonde.

Votre cervelle est vide autant que votre sein,
Et vous avez souillé ce misérable monde
D’un sang si corrompu, d’un souffle si malsain,
Que la mort germe seule en cette boue immonde.

Hommes, tueurs de Dieux, les temps ne sont pas loin
Où, sur un grand tas d’or vautrés dans quelque coin,
Ayant rongé le sol nourricier jusqu’aux roches,

Ne sachant faire rien ni des jours ni des nuits,
Noyés dans le néant des suprêmes ennuis,
Vous mourrez bêtement en emplissant vos poches.

Aux Modernes, Poèmes barbares, 1862
Charles-Marie Leconte Delisle (1818-1894)

11 millions de pauvres en France : Merci SARKO !

Le peuple avant le profit !

Le saviez vous ?

1 Parle plus bas, car on pourrait bien nous entendre […]

Parrains officiels des candidats à l’Elysée (Midi Libre 1er avril 2012)


- Pour le NPA, Gérard Gleize et Henri Poumayrac, maires de Montoulier et de Lacaunette.


- Pour le Front de gauche, Norbert Etienne (Murviel-les-Béziers), Francis Lieb (Nébian), Jean-Pierre Pérez (Vendres), Jean-Pierre Pastre (Félines Minervois) et Jean-Charles Sers (Castelnau de Guers)


 -Pour le P.S. : Francis Cros (La Salvetat), Jean Arcas (Olargues) et Jean-Luc Phalip (St-Gervais sur Mare).
Quant à notre petit timonier à bouffarde local, le hâbleur Mesquida, on n’en sait rien. L’auteur de l’article suppute. Il a dû le faire certainement aussi. Nous, nous sommes comme mes « feuillés » : sceptiques…

2 Prémian

Hubert, dernier de sa liste, qui n’avait eu aux dernières élections municipales que deux voix d’avance par rapport au premier de l’opposition, sent qu’il est temps de raccrocher. De surcroît, comme ce n’est pas un perdreau de l’année, et même s’il est encore vert, le doute et la lassitude le submergent.
Bref, il raconte que c’est son dernier mandat de maire. Sagesse imposée. Mais l’adjoint Coutou se voit déjà en calife Isnogoud. Il déclamerait sur les terrains de sport et ailleurs que ce serait lui le prochain maire. Calme ta joie camarade, c’est le peuple souverain qui décide et non le pseudo gratin local. Rien n’est fait et tu aurais plutôt intérêt à la jouer modeste pour arriver à tes fins… P.B.

3 Fraïsse sur Agout

Une salle polyvalente a été inaugurée (Midi Libre du 10 avril 2012)

Elle a été financée par la Région, le Département et EDF Energies Nouvelles (dans quelles proportions
pour celle-ci ? Mystère et boule de gomme !). De toutes façons, comme cette funeste entreprise a saccagé le biotope et les paysages et qu’elle va se gaver sur la population locale pendant des décennies,elle aurait dû raquer seule pour la construction de cette dite salle, plus la réfection de l’église, plus tout le reste…

4 « C’est pas parce que j’aime jouer du gourdin que je suis le dernier des bourrins. »

Chant du C.R.S. mélomane.
Le capitaine Bonnet, commandant de la communauté de brigades de St-Pons, Olargues, La Salvetat,
va très prochainement prendre la quille. Arrivé comme chef de brigade de St-Pons, ayant le grade d’adjudant,
pendant la bataille de Tanarès/Suez/SITA, il a su « arrondir les angles », ne pas faire de zèle excessif
et maintenir un juste milieu entre une population exacerbée et un pouvoir politique local et régional faux cul et omnipotent. Sans parler de sa hiérarchie qui parfois aurait aimé « taper dans le tas » comme à Courniou les Grottes par exemple. Il a eu aussi à gérer l’affaire du Corbeau de St-Pons et par sa prudence et son intelligence du dossier, a su préserver la gendarmerie du grotesque et du ridicule qu’ont subi en bloc les forces de l’ordre (RG, PJ, DNAT et autres rigolos…) et ce malgré de très fortes pressions de la part du délateur et des amis de cette affaire (le député cumulard Mesquida).
Le bilan du septennat de ce bon Jacques est donc globalement positif, même si parfois il n’est pas resté dans une neutralité de bon aloi, comme dans une dernière affaire…, mais personne n’est parfait…
Nous souhaitons à ce camarade gendarme bon vent, et lui, a certainement la chance de partir au bon moment de cette vieille institution républicaine qui craquelle de toutes parts…


Et par Saint Turon, vive la pension ! P.B.

5 Kléber Mesquida s’installe à Puissergier (Midi Libre du 13 avril 2012)
(D’aucuns, les gros couillons, disaient qu’il resterait à St-Pons jusqu’à ce que mort s’ensuive…)

 

Un correspondant du Midi Libre, fayot (on en connaît pas mal, on peut donner des noms…), relate
l’inauguration de la nouvelle permanence de campagne du député sortant pour les législatives à Puissergier.
Et ce « en présence de militants éclairés » (dixit). Alors, c’est quoi un militant éclairé qui bade sottement
notre bon Kléber ? lui qui a plongé les Hauts Cantons dans la nuit et qui n’est pas, loin s’en faut, une lumière ?

Robert Tropéano qui ferait plus dans le style abat-jour, a démissionné (d’après ses dires) de sa vice-présidence du Conseil Général (*) depuis janvier 2012 en vertu de la décision du Parti Socialiste sur le non-cumul des mandats.
Et notre Klébérou, il s’est assis une fois de plus sur la directive du Parti, ou est-il trop timide pour l’annoncer
aux citoyens de l’Hérault et à ses administrés de la 5ème circonscription ?


Collectif Editorial

(*) Et ton mandat de maire, qu’en fais-tu, camarade trompette ? D’après les mêmes règles ne dois tu pas aussi en démissionner ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires