Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 08:59

Dans les années 2000, Bensaïd venait d’écrire un remarquable pamphlet qui n’a pas pris une ride en changeant le prénom « Lionel qu’as-tu fait de ta victoire ? », les jeunes militants autonomes qui voulaient exclure le PS du mouvement social  criaient à tue tête ce slogan inspiré du « et F comme fachos et N comme nazi » des années 72-73. Jean Luc Mélenchon vient de le reprendre à l’encontre du seul Cahuzac et dans l’élan, appelle à cette manif du dimanche  5 Mai.

 

  Le ministre du Budget a certes trompé son parti mais aussi l’ensemble des organisations – les verts, le Front de Gauche - qui ont appelé à voter pour  le PS autour du mot d’ordre « battre la droite », cette consigne de vote « automatique »  posera  problème à l’avenir car le citoyen n’ignore pas qu’il n’est pas une brebis galeuse enkystée au cœur d’un corps sain.

Le Front de gauche sait  que Cahuzac incarne de manière cruelle et aveuglante ce qu’est devenu le PS. Il sait  que les chefs socialistes, souvent cumulards tel celui qui quitte Saint Pons  en laissant ce village exsangue, vivent bien, très bien, indécemment même, sur la bête, ce qui ne les empêche nullement de réclamer des sacrifices aux citoyens.  Le FdG   sait  que ce parti n’a plus, à de rares exceptions de vrais militants ouvriers, mais des obligés qui mangent et souvent très bien grâce à lui. Il sait aussi que le PS génère nombre d’emplois d’utilité discutable, réservés aux militants et aux encartés, quand l’appareil gère une ville, un conseil général, une région. Le FdG sait que la carte du PS aide à avoir un logement confortable mais aussi parfois à caser enfants et maîtresse. Il  sait  que plus d’un million de personnes ne vivent que grâce aux subventions locales  et nationales le plus souvent attribuées par le PS. Il sait que Sylvie Andrieux  a détourné 700 000 euros pour acheter les votes des quartiers nord de Marseille et qu’elle est encore député PS. Même topo pour Kucheida dans le Pas de Calais, Navarro dans le 34, Guérini  dans les Bouches du Rhône. Le FdG sait que certains de ses membres quémandent au PS (Norbert Etienne à Murviel) un accord fictif pour faire bouillir la marmite.

 Cahuzac, pourri+salaud,  s’avère très représentatif de ce qu’est devenu le PS, un parti de notables repus qui n’a plus rien à voir avec celles et ceux qui se sont longtemps battu sous cette étiquette en rêvant d’un monde meilleur.

« Qu’ils s’en aillent tous ! » a écrit Mélenchon l’an dernier, il y a en effet des limites qu’il faut savoir franchir : la manif du 5 Mai fera date en ce sens, étayée par la revendication pour la fondation d’une sixième république.

Des militants Front de Gauche de La Vallée

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale
commenter cet article

commentaires