Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 19:42

Les murs ont des oreilles. Vos oreilles ont des murs. » Slogan de Sciences Po en 1968

« Vous ne pouvez pas faire la révolution en gants « blancs ». Lénine

Citoyens vigilants

Surveillons les banques ! Surveillons les patrons ! Surveillons la police ! Surveillons les parlementaires !

Le collectif est la seule solution digne, efficace, face à l’arbitraire, à la primauté du fric sur l’hu- main. Il est un facteur indispensable à l’émancipation individuelle et collective.

Le saviez vous ?

1. Ineptie pour une exagération

« Chaque village a son dieu, Louis Nicollin était le nôtre. » Guy Sarde de Marsillargues (M.L. du 01.07.2017).

Nous, à Saint-Pons, nous n’avons pas de dieu, puisqu’il est mort (Nietsche). Quant à Mesquida qui caressait l’espoir d’en être un, il ira croupir en géhenne...

2.  « Il est concon ... Il est content ! »

Fin juin, au domaine de Bessilles environs de Mèze, bonjour les moules !- le président du département (K.M., pour les rachitiques du bulbe) a invité tout le personnel du département à une grande bamboula. 1800* personnes ont participé à cette fantasia, sur un effectif d’environ 5000.
*chiffre, a priori, largement surestimé par Mesquida (sur Facebook)

3. Richard Boyé, le délictueux

Président de l’association de la pêche de 2002 à 2016, ce bougre n’a jamais organisé ou voulu organiser d’assemblée générale annuelle (pourtant obligatoire). Et pour constituer, à l’automne 2016, le nouveau bureau (cf. les anciennes La Commune), il a agi de même et foin de la législation ! Il se tire la bourre avec Jacques Soulignac, autre graine d’autocrate qui lui, en tant que président de l’ancienne association des commerçants, a détruit toutes les archives pour ne pas avoir à se justifier auprès la nouvelle association (Quitus lui a été refusé, bien sûr). Mais comme les deux faisans sont impunis, ils continuent à se pavaner, sans vergogne. Quoique, la roue (du paon) tourne !

4. Plaquette de Saint-Pons de Thomières en fête !

Le mot du maire : « Le comité des fêtes a renouvelé son bureau et rajeuni ses membres. » Bien sûr, c’est très bien, mais il serait souhaitable qu’il s’en inspire lui aussi pour renouveler l’équipe des adjoints (cf. par exemple l’article n°3 de ce même numéro), car comme perdreaux de l’année, on peut mieux faire... Ainsi, les employés municipaux, dont le taux d’absentéisme est quand même alarmant, se sentiraient certainement plus motivés et soutenus. Donc la municipalité n’aurait plus besoin de faire appel à une société privée pour couper l’herbe du golf de la piscine, ce qui va nous coûter, alors que c’est de la compétence des employés municipaux...

5. Rien de nouveau sous le soleil de Saint-Pons

٠Le haut de la porte Nostre Senhe est toujours saccagée par le béton saccagé à gogo (cf. les anciennes La Commune)

٠Le chemin/canal qui court derrière le presbytère jusquau garage Chibaudel est toujours aussi dangereux. Rien na bougé et ce, malgré la promesse de la mairie.

٠Le bâtiment dIntermarché est particulièrement incongru au milieu de lensemble architectural de la place (classéfaut-il le rappeler, ainsi que la cathédrale), mais le patrimoine local, peu chaut aux élus.

٠Seule, la connerie, chez nous, progresse : à larrière du bâtiment dIntermarché a été construit un mur, mais derrière ce rempart, a été abandonnée une nacelle. Dà jute titre, une colère noire de notre bon J.P. Delpapa (patron formidable de Marcory, dont Mesquida est le parrain). Et cest Bernard, de Saint- Chinian, qui va se gaver sur le dos du chef de chantier encore une flèche... -après avoir récupéré avec sa grande grue, lengin esseulé (13/07/2017)

Quand à la Comcom, cela ne remue guère non plus
٠Pas de nouvelles du nouveau bâtiment, place du Foirail, pour cette nouvelle entité (ou peut-être nos élus ont-ils donné la priorité aux travaux dIntermarchémultinationale privée, par rapport à un bâtiment du peuple souverain?
٠
Ardouane est toujours debout, malgré la fervente prière de Josian Cabrol de décembre 2016 et son plan de rachat foireux.
٠Le contenu des poubelles grises est toujours intolérable, et de surcroît, hors la loi. Vialelle, maire, président du PNRHL, conseiller départemental, cumulard dans lâme, prend aussi la tête de Tryfil. Arrivera-t-il à faire bouger les choses (ou les camions-poubelles) ? On le souhaite, mais on en doute fortement.

6. Soutien au comité des fêtes saint-ponais

Quelques boutiquiers de lUnion professionnelle des commerçants du pays saint-ponais ont critiqué hargneusement, sur leur page facebook, le comité des fêtes qui a bloqué le parking de la cathédrale pour les fêtes de saint-Pons. Arguments spécieux de la part de grincheux intolérants, qui vivent eux-mêmes grassement de ces trois jours de fête. Mais lexplication de cette attaque miteuse est dans la signature de ces acariâtres. Encore et toujours ce clan rancunier et faisandé des blackboulés des dernières municipales.

7. 14 juillet 2017 à St-Pons

Magnifique feu dartifice. Enigme pour le défilé des pompiers : un monsieur dun certain âge, crispéétait le chef de bord de la première voiture du convoi défilant. Il nous semble lavoir déjà vu quelque part, mais les apparences ne seraient-elles pas trompeuses ...? Dans notre prime jeunesse, il se disait que cétait un honneur dêtre porte-drapeau, mais lorsquon a vu celui de la mairie lors de la retraite aux flambeaux, on peut légitimement se poser des questions...

8. Cest le petit Patural qui se décarcasse

Lors de la fête de Riols, le 13 juillet 2017, les élu-e-s servaient les clients du raoût. Gloire à ces braves ! Comme il manque a priori des bras pour notre prochaine fête de la châtaigne, nous aspirons à ce que les nôtres, délus, soient aussi courageux. Jojo à la friteuse et Riton à tourner à la manivelle...

9. La quille, bordel  ! (M.L. du 21/07/17)

Une compagnie de pompiers du Haut Languedoc est créée, placée sous la direction (sic !) de Josian Cabrol, président de la Comcom, et accessoirement commandant du corps des pompiersMais, pour mémoire, ceci nest pas compatible avec la présidence dune collectivité localedoù certainement la confusion entretenue par lauteur de larticle. Josian aura eu son bâton de maréchal (merci, patron ! (K.M.)) avant de prendre la retraite des pompiers au mois de décembre (limite dâge oblige), et foin de la législation en vigueur, puisquil sagit de satisfaire un petit ego !

Nouveauté : La Commune sur Facebook http:://wwfacebook.com/la CommuneSaintPons

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale
commenter cet article

commentaires