Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 14:08

Prolétaires de tous les pays, unissons-nous !

Les tabanas* se tirent la bourre ! …

Depuis l’attentat de Nice, les équipes de Hollande, Sarkozy et Le Pen se combattent à coup de polémiques stériles. Leurs oppositions sont purement démagogiques et politiciennes car, sur le fond, ils sont tous d’accord. Ils trompent tous la population. Ce n’est pas en augmentant la violence et la répression qu’on obtiendra pus de sécurité. Il suffit de prendre les idées avancées par les uns et les autres et de les appliquer au massacre de Nice pour comprendre qu’elles n’auraient rien empêché. Pire : chacune de ces mesures a son relent de xénophobie et de nationalisme. Elles renforcent la bêtise anti-raciste et entretiennent un climat anti-immigré qui ne peut être que source de haine… L’humanité s’enfonce dans des rapports de plus en plus barbares, parce que la société est malade du capitalisme. Il n’y aura pas d’issue tant que les travailleurs ne contesteront pas le pouvoir de ceux qui sont à la tête de ce système, tant qu’ils ne contesteront par l’exploitation de l’homme par l’homme et la domination des pays riches sur les pays pauvres.

Journal « Lutte ouvrière » n° 2504

*en patois : lourde enclume et/ou grosse racine.

Le saviez-vous ?

1 « Un bruit qui court »

Mesquida, à l’instar de son ex-mentor, Georgette Tailhades, aurait fait un testament en faveur de la ville de Saint-Pons. Comme il s’est fort gavé sur notre dos depuis qu’il est député de notre circonscription, ce ne serait qu’un juste retour des choses. Quant à son homme de main local, comme disait un célèbre Jeannot : « Josian, il aurait mieux fait de rester employé de son premier job !!! », soit pour mémoire, la base nautique de Mons-la-Tivalle.

2 En défense de la Gendarmerie Nationale !

La préparation militaire de la gendarmerie nationale (PMG), trouvaille nullissime du gouvernement, est aujourd’hui d’une durée de 15 jours, et ceci pour faire d’un « civelo » un gendarme de la réserve opérationnelle. Qui peut croire à cette fumisterie ? Ils auraient a priori les mêmes missions que les gendarmes normaux formés en école pendant un an, suivi de quatre années de confirmation… Cette réserve opérationnelle (comme toujours, au départ, l’idée aurait pu être intéressante, mais les moyens n’ont pas suivi), c’est tout simplement de la daube, car l’idée du gouvernement a été de gagner de l’effectif à vil prix. Autrefois, on gueulait : « Mort aux vaches ! » Maintenant, il faudra rajouter : « Mort aux ovins ! » (Déjà que les bavures sont monnaie courante chez les anciens, cela ne va pas s’arranger.) P.B.

3 Bulletin d’informations communautaires n° 3 d’août 2016

Notre humble avis : informations parcellaires, lénifiantes et pour le moins maladroites : « Naître et grandir à Saint-Pons ».

Et le gamin qui n’est pas né à Saint-Pons et qui y grandit quand même, qu’allons-nous en faire ? Un plastron pour les Saint-Ponais indigènes ??

Il manque aussi et surtout un chapitre sur la désastreuse question du tri sélectif, des poubelles grises dans le SaintPonais. Pour les 12-25 ans, il existe peut-être (et encore ?) des permanences d’informations, mais surtout pas de local où ils puissent se réunir (une promesse de plus, de campagne électorale municipale, non tenue). Quant aux produits proposés par les producteurs locaux pour les cantines locales des différentes collectivités, il aurait été bon de les sélectionner en bio.

Et un oubli intentionnel ( ?) s’est glissé dans « Les prochaines dates à retenir » : celle de la Fête de la Châtaigne 2016. A moins que le bon Josian, encore président de la Com’com, considère que la fête du Verre aux Verreries-de-Moussans et celle de la moisson à Vélieux ne soient beaucoup plus connues et n’attirent plus de monde…

4 Manif. anti-éoliennes industrielles du 28 août 2016 à Sain-Amans (81)

25 manifestants (soit un gros quart des présents) sont venus au marché nocturne de ce village dont le bon Vialelle est le maire, et néanmoins président du Parc dit naturel. Le bougre nous a fait une petite crise, genre trencalos *, en nous voyant. Enervé, limite mal poli, lui qui d’habitude sait garder son self-control, tout décoiffé, a voulu nous interdire l’accès du marché. Puis, dépité, a laissé faire. Il n’avait d’ailleurs aucune autre alternative. A noter que son ire, feinte ou sincère, ne lui a visiblement pas coupé l’appétit.

*trencalos : casseur d’os en occitan

5 Dans le registre : « Ils nous prennent vraiment pour des cons !»

Les citoyens commencent à se demander quelle sera exactement la nouvelle grande Com’com à compter du 1er janvier 2017. Au lieu de donner des explications concrètes, légitimes, et un calendrier pour le futur, le bon Josian a sorti de derrière les fagots un fascicule intitulé Fusion-info d’octobre 2015. Concept de Marc Soulignac, c’est dire… Le baratin est archi-connu et le calendrier s’arrête le 5 juillet 2016. Ce qui intéresse les électeurs, c’est le programme de la fusion des trois com’com d’ici à la fin de l’année et non un opuscule périmé. A suivre…

6 Toujours dans le même registre…

Après avoir vendu une excuse fallacieuse, la poste de St-Pons a fermé 8 jours. Il a fallu courir à dache pour avoir un timbre.

Comment se fait-il que nos élus aient accepté cette situation de fait ?

Est-ce un test pour savoir comment réagit la population ?

Le bureau est-il, à moyen terme, condamné ?

7 On est mal, patron !

Deux Saint-Ponais sectaires, hâbleurs, bloquent pour la 3ème fois, les carnets de battue (sangliers) d’au moins deux dianes, et ce malgré l’accord du président de la fédération de chasse, Monsieur Gailleur. Les deux locaux ont le goût de la zizanie, et ce sont des polémiqueurs professionnels. Que veulentils vraiment ? Le savent-ils eux-mêmes ? Quoi qu’il en soit, les cartes de chasse, petit et gros gibier, peuvent être retirées au 18, rue Villeneuve St-Pons et/ou au lieu-dit alias Tombeilles. Quant au connard, corbeau de service, qui a diffusé des lettres anonymes, « la chasse aux Dalton est ouverte », il aurait mieux fait de garder sa thune pour boire un pot à la Saint-Hubert…

« La puissance sociale aliénée, le gouvernement oscille de démagogie en despotisme, et de despotisme en démagogie »

Proudhon De la justice 1858

Un autre mot d’ordre (local) : Tailhades ! (Robert), Tailletoi ! Taïaut ! Tayaut !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires