Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 12:01
“Les loups ne se mangent pas entre eux” Mère-Grand

L’alliance indigne du sabre et du goupillon

Le procureur de la République de Lyon (un nanti de la Nation) a classé sans suite l’enquête pour « non dénonciation » d’agressions sexuelles sur mineurs et « non assistance à personne en danger », dans laquelle Philippe* Barbarin (un autre privilégié du système, de surcroît réac. de chez réac.) avait été mis en cause.

Comme un plaignant le déclame : « Combien de temps encore les citoyens français vont-ils accepter que des prêtres pédophiles soient en lien avec leurs enfants ? » Dans le cas présent, c’est la collusion entre une bourge de l’Etat et un bourge de l’Eglise qui est insupportable et scandaleuse. Une fois de plus, ils se protègent, se serrent les miches face à l’indignation légitime des sans-dents, du peuple souverain. Honte à eux !

Quoi qu’il en soit, pour les masses populaires, ce cardinal est, et restera coupable de s’être tu. Quant à la morale qu’il osait prôner, bouffi d’orgueil, lors du mariage pour tous, elle est, une fois de plus bafouée par lui-même, minable et vil cardinal, qui n’assume pas ses responsabilités… Pierre Blondeau

*comme un autre Philippe, collabo, failli et déchu, qui avait fait le don de sa personne à la France. Quels beaux exemples !

Le saviez-vous ?

1 Environnement

Des irresponsables ont porté, une fois de plus, atteinte au lieu-dit La Payrole, chemin de Teussine : ils ont déversé des décombres sur le bord de la rivière, la « Salesse ». Des plaques de fibro-ciment font partie des déchets. Pour mémoire, l’amiante est hautement toxique. Un procès-verbal a été dressé par le garde-vert local et adressé au procureur de la République. Dans un délai très court, la parcelle va être rendue inaccessible. Dommage, car ce lieu où ont poussé de jolis platanes, est un endroit prisé par les saintponais. La stupidité des uns fait le malheur des autres. A.B.

2 Rieussec, les escoubilles !

Alain Mouly, maire et président d’un SIVOM aux obscures missions, au lieu d’être le thuriféraire ou le porte-bidon attitré du président de la com’com, le bon Josian (lui-même voix de son maître), ferait mieux de faire nettoyer notre village. Devant la mairie ou derrière l’église, et un peu partout, c’est un véritable dépotoir et la honte pour les villageois. Un citoyen de Rieussec Note du plumitif : Le président de la com’com actuelle finira son mandat fin 2016. De fait, il (Josian, pour les étourdis) ne laissera pas un souvenir impérissable. Sa dernière mission devrait être –enfin- de prendre à bras le corps le problème du tri sélectif des poubelles grises. Situation catastrophique (cf. celles de la route de Castres à St-Pons, au petit matin). Mais, comme il s’en tape le coquillard, cet état de choses durera encore un bon moment, et d’ailleurs, il n’est point sûr qu’il soit à la hauteur de cette tâche, pourtant primordiale.

3 Scandale au Conseil Départemental.

Motus et bouche cousue ! Seul, le journal satirique de Montpellier l’Agglorieuse en a parlé. Un gonze, Achille Prailles, cadre territorial basé à Agde, sous la tutelle du pôle Routes et Transports, aurait commis une malversation dont le préjudice pourrait être estimé autour de 1,3 M €. Le conseil départemental et l’entreprise de travaux publics COLAS ont saisi le procureur. Comment se fait-il qu’un agent, même cadre, puisse « jouer » aussi longtemps avec l’argent du contribuable sans se faire gauler ? Cela met aussi au jour un grave dysfonctionnement dans le système de gestion et de contrôle au sein du conseil départemental. Est-ce le gros bobinard ? Quelles mesures seront prises pour remédier à cet état de fait ? Notre bon président, le sieur Mesquida, matamore et ardent adepte des purges, est d’habitude beaucoup plus prolixe. Or, dans ce cas, il adopte un profil (très) bas. Se sent-il foireux sur le coup ? A suivre…

4 Les cons osent tout.

C’est même à cela qu’on les reconnaît Suite au meurtre du curé de Saint-Etienne de Rouvray, Hussein Bourgi, secrétaire départemental du Parti socialiste 34, souhaite l’instauration de la loi martiale*1 et l’emprisonnement des individus « fichés S »*2 . Que ce genre de proposition à la con vienne de la « peste brune », nous en avons malheureusement l’habitude, mais d’un (pseudo) socialo, c’est indigne et outrageant. Nous, nous souhaiterions côtoyer des élus PS, non pas de gauche (c’est trop leur de demander), mais au moins pas plus réactionnaires et fascisants que le FN. P.B.

* 1 régime d’exception où l’armée se substitue au pouvoir civil. Pour mémoire, sous l’ancien régime, le drapeau rouge était hissé sur le territoire où la loi martiale avait été décrétée par les autorités. Pouvaient s’en suivre les dragonnades et autres joyeusetés de ce type (cf. aussi les colonnes infernales de Turreau en Vendée).

* 2 dont notre pomme. Merci Kléber !

5 Histoire audoise (presque vraie) ou la « taque-tique » du gendarme

Le 3 août, un jeune, peu ou prou zadiste, s’est fait gauler par les bleus en mob., sur le terrain interdit aux confins du chantier éolien des hauts d’Albine (81). Il a été mis en garde à vue, pour fait d’armes, à la brigade de gendarmerie de Peyrac (11 Minervois). Un pandore lui a reproché d’avoir séquestré une dizaine de militaires en manœuvre la nuit (Que foutaient-ils dans une zone verboten ?) au prétexte qu’il les avait encerclés, seul avec sa mob, et construit des chicanes sur le chemin principal ! Les trouffions esseulés voulaient faire sauter en renfort sur la zone les paras de Carcassonne !

Tudieu ! Cela fleure le remake de la 7ème compagnie venue sur le terrain manger du saucisson à l’ail. Vraie débâcle ! A priori, cette troupe nous paraît vraiment molle du genou et peu glorieuse. Et, nom d’une bléno., on a connu des gonzes qui ont obtenu une V.M. (décoration de la valeur militaire) pour moins que ça. Et il faudrait les muter dans les forces spéciales… Et cette déco, il faudrait la remettre au jeune et à sa moto. Vrom ! Vrom !

NB : De notre temps, on les appelait C.R.A.P.S. (commandos de recherche en action profonde, l’élite des commandos).

Des nouvelles du front iconographique

Le film « La cigale, le corbeau et les poulets » est terminé. C’est l’histoire du Corbeau de St-Pons du 3 septembre 2009* et des combats postérieurs d’une cellule communiste rurale altermondialiste. Ce film humoristique a été réalisé par les Mutins de Pangée. Après avoir été projeté à la fête de l’Huma (le WE du 10-11 septembre), au cinéma de Bédarieux le 21, puis à Groland Toulouse le 22 septembre, il sera diffusé à St-Pons, Labastide, Carcassonne, Béziers, Toulouse, Besançon…

Un DVD de ce film sera disponible début 2017. La lutte pour un monde meilleur continue ! P.B. *date anniversaire, entre autres, de la naissance de Jean Jautrès, en 1859 à Castres

Celui qui n’a pas le courage de se rebeller n’a pas le droit de se lamenter !

Ernesto « Che » Guevara

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires

Tietie007 04/01/2017 10:43

Il y a aussi l'alliance de la faucille et du marteau et du croissant, au NPA notamment, mais pas seulement !