Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 21:40

Le saviez-vous ?

1 Pour mémoire

• L’évêque de Pontoise, Stanislas Lalanne, ne sait pas si la pédophilie est un péché. Mais nous, nous savons que sa connerie est incommensurable, sa charité chrétienne valable que pour lui-même et ses acolytes pervers, et que seule la loi de la république fait foi et loi.

• A l’enterrement de Georgette Tailhades, ancienne bonne fée des socialos locaux et accessoirement maire et conseillère générale de Saint-Pons, Kléber Mesquida a brillé par son absence. C’est ce qui s’appelle la reconnaissance du ventre.

2 Fusion des 3 comm’com (cf. les précédentes « la Commune »)

Le Minervois n’accepte pas la décision du Préfet (fusion des 3 communautés de St-Pons, Olargues et Olonzac). Il a esté auprès du Conseil constitutionnel. A suivre…

3 Piètres manœuvres

• Après avoir retiré le banc de pierre (patrimoine local) devant le laboratoire « Roudière », la mairie a fait retirer la dernière cabine téléphonique du village qui se trouvait Place du Foirail, et qui servait parfois d’abri aux pauvres.

• 4 panneaux pour affichage (expression libre), mis en place en 2003 par Kléber mesquida afin d’éviter l’affichage sauvage (SITA) ont aussi disparu, route de Narbonne, , en face du Marigny et route de la Salvetat. Mais que personne ne s’inquiète, les pauvres seront toujours là, sous des parasols par exemple et nous, nous continuerons à coller nos affiches/informations de manière anarchique, sans doute, mais puisque l’autorité condamne la population à cela, on verra le résultat, et il ne faudra surtout pas venir chialer. Quant à ceux qui rêve de couvrir St-Pons de télésurveillance, de fliquer le village, c’est d’une niaiserie sans nom, et une fois de plus, d’un coût exorbitant. Et que cette équipe municipale se souvienne que dans 4 ans, la population revotera et que malgré tout, les électeurs ont de la mémoire…

4 Informations sur la Com’com, ou : à chacun sa priorité

Doublement de l’investissement de la maison des services, sans d’ailleurs le moindre débat lors du dernier conseil communautaire. Cette maison des services sera le siège et château de la nouvelle ( ?) Com’com, Place du Foirail à Saint-Pons. De 500 000 € avoués par Josian Cabrol, penaud, un jour de conseil municipal, la prévision de dépense est passée à un (petit) million. Excusez du peu ! Et après, ces mêmes élus pleureront qu’ils ne peuvent plus assurer les dépenses sociales pour le bien-être du prolétariat…, que c’est la faute de l’Etat… Le projet est disproportionné, pharaonique, honteux. Ces élus sans cœur préfèrent augmenter l’eau, envisagent même de sucrer les subventions des associations et laissent dans le ruisseau les indigents. Et ce pour se construire à leur seule fin un palace. Et ça se dit socialo ! Pour eux Macron a remplacé Jaurès… Tristes sires !

5 Charbonnier est maître chez soi

Des rumeurs circulent en notre bonne ville de Saint-Pons : le sieur Frédéric 1er déclarerait à qui veut bien l’entendre qu’il traînera en justice et au gibet tous les propriétaires qui auront signé un contrat avec l’association de chasse privée, comme Tombeilles, la Traverse, Cavenac, Combeliaubert, Cartouyre, dont le président est Christian Cauquil. Nous ne pouvons que rappeler à ce noble sire que la Ré- volution française est passée par là, le 14 juillet 1789 ; que l’article 1er de notre Constition est « Liberté, égalité, propriété ». Rappel : vous êtes propriétaire d’une parcelle de terre, vous êtes donc propriétaire des droits de chasse, de pêche, de piégeage, de circulation et de stationnement sur vos chemins privés. C’est, en termes juridiques, « l’usus, fructus, abusus » Nous, les propriétaires forestiers du département de l’Hérault, nous défendons toujours nos syndiqués. Nous, propriétaires syndicalistes, nous ne tolérons pas que continue cette pression sur nos collègues locaux. Nous, propriétaires terriens saint-ponais, sûrs de nos droits et conscients de nos devoirs, nous ne laisserons pas intimider par tant de boniments. Par des paroles mensongères, certains individus en bande organisée, essaient par tous les moyens d’obtenir des terrains de chasse. Peine perdue ! Rejoignez nous à l’association « La Pyramide », constituée pour la défense de vos droits. Alain Baret* *Je suis aussi président du syndicat des propriétaires forestiers, garde particulier, chasse, pêche, bois, forêts, voirie publique et en charge de la garderie verte 34.

6 Merci, not’ bon maître !

En 2015, la réserve parlementaire personnelle du député Kléber Mesquida était de 125 000 €. Il a donné 15 000 € au Fil des Arts, nominal. Pour bonne conduite ? Ainsi que 12 500 à la commune de Ferrières-Poussarou. Pour avoir porté le projet éolien contre la population ?? Quant à l’ancien canton de St-Pons, il n’a pas eu droit au moindre sucre de récompense… Couché ! Panier !

7 Le cochon est dans le maïs

Le nouvel office du tourisme vient d’être livré. Folie des grandeurs, du marbre partout… vitrine éhontée de notre Com’com, qui a dû lui valoir un bras. Et, cerise sur le gâteau, soit la commission de sécurité n’est pas passée, soit elle était trop avinée pour voir tous les détails. La rambarde de l’escalier extérieur dépasse d’au moins 40 cm. De quoi décapiter un gamin ou faire très mal à un vieux. En cas d’accident, Jack Soulignac (pour mémoire président de l’office du tourisme) ne sera pas le seul à trinquer : le maire, voire son adjoint voirie, sont tout autant responsables et coupables.

8 Nuit debout à Saint-Pons

Un rythme s’est imposé : à raison d’une nuit par semaine, puis de deux, entre 25 et 50 militante-s se réunissent pour discuter. A 18 heures pour la première vague, à la manière de l’agora des temps anciens. Les autres arrivent à 22 heures et une assemblée générale rassemble les deux groupes. Les premiers retournent dans leurs foyers et les seconds attaquent un autre sujet, puis, à point d’heures, montent les tentes pour finir la nuit au pied de la Marianne, symbole de notre république. Les thèmes de discussion les plus appréciés sont :

1- la violence policière,

2- la corruption des élus,

3- la démocratie représentative obsolète…

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires