Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 08:42

« Vive le vent… Mort aux marchands !”

Vent de profit, vent de mépris

Jamais la charte de notre Parc, validée il y a trois ans, n’aurait dû accepter la présence d’éoliennes industrielles :

1 -Les lignes d’horizons qui font le charme des sites sont dénaturés (le Pic de Nore, le Montalet, le Col de Fontfroide…)

2 -Les travaux d’implantation bouleversent les écosystèmes de façon irréversible (les points d’eau, les sagnes, le patrimoine préhistorique, la faune, la flore…)

3 -Les comptages effectués sur les chiroptères (chauves-souris des grottes de Marcou et de Julio) prouvent la nocivité des éoliennes notamment la nuit. D’autre parcs naturels aussi bien placés que le Haut Languedoc en matière de « potentiel » de vent (Lubéron, Armorique) ne s’y sont pas trompés et ont refusé l’éolien industriel. Il conviendrait donc de modifier la charte du Parc naturel du Haut Languedoc et de ne plus accepter un seul mât, le seuil de 300 maximum étant un plafond et non un objectif !

Association ATTAC JaurSomail

Le saviez vous ?

1 Rendons à César ce qui appartient à César !

Dernièrement le Rectorat voulait supprimer une classe de maternelle pour la rentrée 2016. Et au bout de 48 heures, suite à une très forte mobilisation, la classe a été sauvegardée. D’aucuns, sans vergogne, lors de la réunion du 16 février sous la mairie, et après les événements, ont voulu récupérer politiquement le mouvement en faisant croire que Kléber Mesquida, leur bon maître, Jules, règlerait le problème. Que dalle ! C’est l’action des mamans (occupation de l’école, pétitions, blocage du rond-point et banderoles au vent…) qui a été déterminante… Gloire et merci à ces dames et à elles seules !

2 Avec le temps…

Avec le temps, va, tout s’en va ! Midi Libre du 24 février 2016, page 2 Mesquida a pour point faible sa gorge… en sus de son mal en bas du dos. Bref, comme nous tous, ce n’est plus un perdreau de l’année. Donc sa voix s’éraille au fil des débats et il doit sucer moult fois (des pastilles). Pauvre malheureux, s’il fumait moins la pipe (il a aussi les bronches fragiles), peut-être arriverait-il à mieux tenir son rang et son micro. Aura-t-il la force de finir son (ses) mandat(s) ? Pas de panique : ses successeurs pour le département et comme député sont fin prêts. Le jour qu’il mettra un genou à terre, ils en feront de la chair à kébab. Dure loi que celle des copains/frangins solfériniens…

3 La réserve parlementaire : clientélisme ou subvention ?

Sujet polémique du Midi Libre du 2 mars 2016-03-10 L’assemblée nationale vient de rendre public les détails de la réserve parlementaire pour 2015, soit 90 millions d’euros et 130 000 euros par député, qui les distribue à sa convenance sans avoir le moindre compte à rendre. Les sénateurs, eux, disposent chacun d’environ 150 000 euros, soit un total pour 2014 de 52 millions d’euros (l’enveloppe de 2015 n’est pas encore connue. Il est vrai qu’ils vont à leur train, les sénateurs). Alors oui ! Il y a bien abus, scandale, opprobre et ce genre de pratique éhonté est obsolète ! Quant au député LR Pierre Morel à l’Huissier, qui est contre cette louche coutume, il déconne quand il dit « De toute façon, 130 000 €, c’est rien. C’est des cacahuètes ! » Se rend-il compte que par ce propos provocateur et imbécile, il insulte le peuple (ses électeurs) qui souffrent tout le mois durant ? Non, ci-devant opulent, 130 000 €, c’est une somme importante pour un prolétaire !..

4 Vu à la télé (le 1er mars 2016)

Mesquida au Salon de l’Agriculture en supplétif (comme d’hab.) de Delga. Question : N’avait-il pas autre chose à foutre comme député ou président du conseil départemental. Suggestion : il devrait boire, comme Chirac, moult bières Corona, cela le dériderait peut-être.

5 Le diocèse de Lyon dans la tourmente judiciaire (France Inter, 05 mars 2016)

Plusieurs de ses cadres ecclésiastiques dont le fumeux cardinal Barbarin, ont couvert les actes criminels d’un prêtre pédophile depuis 25 ans. Des dizaines de victimes, de vies brisées. Collusion de la hiérarchie avec ce débauché puant ? Mais pendant combien de temps allons nous encore supporter le silence coupable (et responsable) de l’église catholique sur ce sujet ? Quand un évêque complice rendra-t-il vraiment compte de ses actes à la justice de la République ? Celle des hommes et non celle à la con (fumisterie) de l’au-delà… Les gamins ne sont pas de la chair fraîche pour malades sexuels ! Cureton ou pas, y en a marre de l’impunité de la calotte. Et ces enfoirés, de surcroît, veulent nous faire la morale. Qu’ils se cachent et se tripotent entre adultes au fond des sacristies et en ressortent pour une ré- elle repentance ! Ce clergé vérolé et sodomite devrait « défiler pieds nus, en chemise de nuit et la corde au cou » pour expier ses « péchés mortels ». (Saint) Guénolé, reviens !

6 L’enquête de l’inspecteur Zaza

Un comique prenant le pseudo ridicule d’une marque de pneus (Kléber) a mis en vente sa voiture sur le site du Bon coin, une Mercédès d’une dizaine d’années, ayant environ 100 000 km pour le prix de 5000 €. Celle-ci est visible à Montpellier, Béziers et… Saint-Pons. Mais qui cela peut-il être ? Un argousin qui a honte de son patronyme ?

7 Respect de la législation en vigueur

Certains maires (et mairesses) locaux, et malheureusement aussi d’ailleurs, graines d’autocrates, ont décidé dernièrement de ne plus communiquer leurs projets de « fermes » éoliennes à la con. Début mars, aux Verreries de Moussans, il a fallu après maints déplacements, appels téléphoniques et lettres envoyées en recommandé A/R, faire appel à la gendarmerie et aux RG de Béziers, pour exercer une pression sur le maire, afin que celui-ci daigne enfin respecter la loi en mettant à notre disposition le dit projet. Et comme dirait mon jeune camarade Zadiste, « les bangs (pipes à eau artisanales) explosent la tête, mais les coups de barre aussi. » Ces maires, s’ils continuent leurs petits jeux dérisoires et consternants (du chat et de la souris), s’exposent à bien des ennuis. D’autant plus que par leur attitude pitoyable, ils fomentent des troubles à l’ordre public. Car nous répondrons à ces viles provocations, le droit étant de notre côté. Mais que fait la police ? P.B. 5 mars 2016

Soutien à Jean-Marc Rouillan

D’aucuns, suite à ses propos mal interprétés, aimeraient bien le renvoyer au zonzon. Car s’il a réglé sa dette envers la société, il n’a jamais baissé la tête, ce qui inquiète les bourgeois qui aiment humilier les anciens détenus et bavent lorsque ceux-ci sont marris et repentants. Notre camarade n’a jamais fait l’apologie du terrorisme, mais a seulement dit que ces terroristes n’étaient pas des couilles molles, comme les médias et la police ont bien voulu les présenter. C’est une opinion et non un délit, encore moins un crime. P.B.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires