Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 11:31

Avec l’état d’urgence et le durcissement des mesures policières, il faut s’attendre à la multiplication des contrôles au faciès et à la suspicion généralisée qui fera le lit des pires racistes…

Non à cette unité nationale ! Les grandes puissances ont déclenché la « guerre contre le terrorisme », il y a quatorze ans, après l’attentat du World Trade Centre. A l’époque, il y avait un ou deux foyers terroristes. Aujourd’hui, il y en a des dizaines. Loin d’éradiquer le terrorisme, ces interventions impérialistes les nourrissent. La France ne peut être un îlot de sécurité et de paix dans un océan de misère et de guerres. Un monde où l’Afrique et le Moyen Orient sont des eldorados convoités par les capitalismes, mais des enfers pour les populations, ne peut qu’engendrer des monstruosités. On ne s’en débarrassera qu’en prenant le mal à la racine, c’est-à-dire en s’attaquant à la domination de ce système économique fou. Alors, ne nous laissons plus enrôler dans cette union sacrée des impérialistes ! Ne laissons ni Hollande, ni Sarkozy, ni Le Pen parler en notre nom ! Il est vital que nous, les prolétaires, quelle que soit notre origine, nous nous sentions une classe Unie par nos intérêts, pour nous défendre contre cette minorité qui nous exploite et plonge le monde dans la barbarie…

d’après un article de L.O. n° 2468

Le saviez-vous ?

1 Reynié prend l’eau !

Le candidat de la droite aux élections régionales, dernièrement, a chargé les Zadistes de Sivens : « Une poignée sans compétences et sans connaissances a empêché la construction du barrage ». De Ré- mi Fraïsse, pas un mot, des élus du conseil départemental hors la loi, queue de chique. Mais venant d’un petit bourge parisien –hors sol- ce ne peut être qu’un compliment travesti.

2 A quand le retour de la sirène sur le bâtiment de la mairie ?

Non pas la voix discourtoise de Jacques Soulignac, mais d’un système d’alerte et d’information des populations exposées ou susceptibles de l’être. L’Etat oblige toutes les communes de France et de Navarre à prendre cette mesure (ML du 10 novembre 2015). Mais, a priori, cela traîne à Saint-Pons. Et ce malgré les graves conséquences que pourrait occasionner un événement sérieux.

3 Michel Fradin va quitter le GASP (suite à un article de l’avant-dernière « La Commune »)

Kléber Mesquida et Josian Cabrol ont eu sa peau, mais ne se doutant pas que le bonhomme saurait rebondir. Dans l’article du 17 nov. 2015 du Midi Libre, : Fradin a dit : « J’ai employé le ton d’un colonel remontant les bretelles à ses troupes. » C’est vrai, mais de parler à des réformés comme à des hommes « bons pour le service », c’est manquer de perspicacité…

4 Mikaël (Anders)

1 – Josian (Cabrol) 0 Lors du dernier conseil municipal ; ces deux conseillers se sont sévèrement affronté sur le bienfondé du diktat du Préfet, soit la fusion des trois Com’com (cf. les anciennes « La Commune »). Josian parlait en nom et place de Mesquida, cela n’aura échappé à personne) d’obligation administrative, de logique de modernité, de fatalité. Mais son laïus (langage réac.) sonnait faux, car il n’y croyait pas luimême : il ne faisait que vendre sa soupe. Par contre, Mikaël, malgré son accent, lui, s’exprimait avec ses tripes : Principe, Résistance, Proximité des masses populaires. En somme, un vrai langage de gauche. Donc ; le conseil municipal a voté majoritairement contre la fusion. Au final, cela ne changera pas grand-chose et la fusion se fera quand même, suite aux votes des autres villages, mais la symbolique du NON était capitale. Il y a en- core des élus debout, M. le Préfet ! Et quelle gifle à Kléber, lui qui est porteur du projet, dans son propre fief ! C’était, il faut le dire haut et fort, une très belle soirée. Quant aux deux compères, Josian et Jack, c’était pour eux la soupe à la grimace. A l’issue, ils devaient rendre compte du vote au caïd… Aïe ! Aïe !!

5 La longue marche des Bretons, du Secours Populaire

Ces marcheurs, en quarante jours, auront fait 1170 km de Rennes à Marseille, leur but étant de faire connaître l’activité du Secours Populaire et de nouer de contacts sur la route. L’antenne de StPons, sous couvert de Béziers, a géré deux de leurs étapes : celle du 10 nov. et celle du 11 nov. à Olargues. Quelle joie de rencontrer ces amis et camarades ! Quel exemple et quelle pêche se dégage de ces bretons altruistes et bons vivants ! Nous remercions les deux villages (cités ci-dessus) pour leur accueil et leur hébergement. Nous remercions aussi les deux commerçants solidaires du Secours Populaire, le club des marcheurs et celui de l’ASEI, qui ont fait le parcours St-Pons-Olargues avec nos compagnons. Et nous remercions enfin les trois chanteurs venus charmer les deux soirées, les cuistots et tous les bénévoles à qui nous devons cette magnifique fête. Le bureau de l’antenne

6 Quelle prétention !

Quel respect de la parole donnée ! Le Drian, actuel ministre de la Défense et candidat au poste de président de la région Bretagne, n’envisage plus de démissionner de son premier poste s’il est élu au second. Il estime que c’est « une situation exceptionnelle » et se croit donc irremplaçable. Genre Mesquida, député et président du conseil départemental. Comme disait Mère Grand, « les cimetières sont remplis d’irremplaçables », que ce soit en Bretagne, à Montpellier, ou à St-Pons. Toutes les excuses sont bonnes pour cumuler et bafouer la charte de déontologie du P.S. Et comment faire confiance à ces perfides, si besoin, au second tour d’une élection ??

7 Petit hommage aux pompiers St-Ponais

Récemment, j’ai été confronté à une situation confuse, dans laquelle j’ai craint pour la sécurité d’une personne. J’ai fait appel aux pompiers pour dissiper cet important souci. J’ai été impressionné par le calme, la gentillesse et l’efficacité de l’équipe qui m’a assisté. Chapeau encore à ces braves gens qui se dévouent pour nous, dans la plus grande discrétion ! Prolozophe

En ces temps d’élections, lire ou relire le livre de Ron CIEC aux Editions Lacour, « Le manuel de l’endoffeur ». C’est l’histoire d’un mec plein d’illusions qui croyait que la Politique c’était fait pour aider les gens à vivre mieux. C’est l’histoire d’un mec quia perdu ses illusions et qui a compris que la politique, c’est surtout fait pour engraisser quelques alimentaires sur le dos des plus malheureux. Mais c’est aussi l’histoire d’un mec qui veut croire que l’homme n’est pas complètement mauvais et que la politique peut être une belle chose au service des gens du moment qu’on a compris comment elle fonctionne. Bref, c’est l’histoire d’un mec qui a décidé de ne pas baisser les bras et de se battre… et vous invite à en faire autant…

Tous Ensemble ! Tous Ensemble ! Votons pour le Nouveau Monde

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires