Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 16:34
On ne peut réformer le capitalisme, il faut le renverser !

L'injustice jusqu'au bout du quinquennat !

Il faut que les travailleurs sachent que la bourgeoisie et les dirigeants européens sont impitoyables, Ils ne feront aucune concession, ils n'admettront une remise en cause de l'austérité que contraints et forcés par une révolte sociale, La solution est dans le camp des exploités eux-mêmes, dans leur capacité de se battre et à agir d'en bas en usant de toute leur force sociale, Dans le passé, c'est cette lutte de classe qui a réussi à repousser le mur de l'argent, Ce sera la même chose à l'avenir. LO n° 2460

Le saviez-vous ?

1 La lettre du Pays Haut Languedoc et Vignobles

Francis Boutes, un autre satrape PS de l'Ouest Hérault est le président réélu de ce Pays, Entité né- buleuse à la botte du conseil départemental. Arcas a retrouvé un strapontin dans cette structure, Un huit pages cartonné qui en vante le mérite a été ventilé massivement à la population. Baratin stérile d'élus jouant la proximité et la dynamique verte en vue de la campagne électorale régionale. Tout cela pour masquer leur impudence et leur nullité, Pas un mot des éoliennes industrielles qui gangrènent le païs, Pas une parole de la charte du Parc « Naturel » régional violée par tous les conseils municipaux, qui donnent leur accord aujourd'hui et ce, contre l'avis des populations, pour des projets à la con, à EDF EN (pour mémoire, le seuil maximum de 300 mâts est dépassé), Au final, cette fameuse lettre en papier non recyclé a dû valoir bien cher pour ce qu'elle est réellement : une propagande éhontée pour la liste socialo qui se présente en décembre. Pierre Blondeau

2 Dieu (et éventuellement quelques initiés) reconnaîtra les siens !

Un nouvel album BD est en programmation dans le village. Le scénario est excitant : « Les Dalton », pour une fois, sont sans reproche. Quant à Lucky Lucke, il semble décontenancé devant cette contenance. Il s'aperçoit qu'il a enfourché la réplique de Jolly Jumper et, du coup, Rantanplan en a perdu son os. Cet animal n'arrête pas d'â boyer à la lune A.B. C'était la triste histoire de Lucky Lucke et des carnets de battue St-Ponais, et, comme l'indique la métaphore Sétoise, « Qui pisse contre le vent, se rince les dents »,

3 Opération « voisins vigilants » ou notre contribution à la COP 21

Une opération vérifiant si le tri sélectif de nos poubelles est effectif a été mené par quelques militants le 5 octobre dès potron-minet, Et ce sur 3 villages de la communauté de communes, Et nous demandons à cette dernière de prendre les mesures adéquates afin que la loi, au moins pour ce problème, soit respectée,,, Pour mémoire, dans les poubelles grises sont interdits : le verre, le carton, le plastique, les gravats, les cendres et les viscères, D'autres opérations du même type sont programmées,,, Quant au slogan déclamé du Pays SaintPonais « Terre d'émotion et de passion », il devrait plutôt se décliner en « Terre d'incurie et de boniments » (concernant au moins nos élus de la Com'com),

4 Fusion des communautés de communes

En définitive, sous la pression éhontée*du député cumulard, président du conseil départemental, les 3 Com'com (saint-Pons, Olonzac, Olargues) devraient dans un an ou deux s'associer, Mais si cela se fait (rien n'est joué à ce jour), ce ne sera pas un mariage d'amour. Les trois Com'com ont des pratiques différentes pour la distribution de l'eau, la gestion des déchets (,,,) Et les finances d'Olargues sont dans le rouge (Merci Jeannot!), On notera que comme toujours, le peuple souverain a été tenu à l'écart de ces tractations qui engagent son avenir pour plusieurs décennies, Belle leçon de démocratie ! * Olonzac a renoncé à son référendum (cf, la dernière La Commune)

5 Plus gonflé que lui tu meurs !

Josian Cabrol, président (élu uniquement par ses pairs) de la Com'com du Pays Saint-Ponais, a l'ego qui suinte : Dernièrement, lors du trentième anniversaire du musée de la préhistoire, il s'est fait poinçonner pour les dysfonctionnements importants du musée, dont il est, ès-qualités, personnellement responsable. Vexé jusqu'au croupion, il a dégainé l'arme fatale en dénon- çant immédiatement la convention qui lie le groupe archéologique à la Com'com. Autrefois, on aurait parlé de putsch, Il veut débarquer le président (élu démocratiquement) du groupe archéo, qui lui a mal parlé dans le tube. Une lettre de Cabrol adressée aux membres du GASP est révélatrice : « ,,, Une nouvelle commission paritaire sera mise en place à l'initiative de la Com'com, à laquelle seront intégrés ceux d'entre vous qui s'inscrivent dans une démarche constructive, » C'est lui, Josian, aux petits bras musclés, qui décide qui est constructif ou ne l'est pas, Phénoménal comme aveu ! Et ça se dit socialo,,, Diantre, il faudra vraiment consoler Jaurès ! Et éventuellement Delga (chef de file des socialos dans le coin, pour le régionales). La pauvrette a encore perdu des voix sur ce coup-là. Et notre bon Kléber dans tout cela ? Il fait profil bas, en agitant en sous-main Josian et en s'étant exfiltré piteusement lors de la dite altercation. C'était pourtant l'heure et le moment de parler de ce qui ne va pas dans notre beau groupe archéo, contrairement à ce qui a été dit dans l'argumentaire fumeux développé par les sbires mesquidiens depuis lors. Leur souhait étant, faut-il le rappeler ? de déménager le musée à Courniou et de récupérer le bâtiment pour lui donner une autre activité. Et, comme le proclame l'autre voix de son maître, le docile Michel Coroir, correspondant du Midi Libre, complice de ce coup de force, ses deux articles sont diffus, grossiers et partisans. A suivre,,, P.B.

6 C'est la fête de Frédo

Un chef d'équipe chassant le sanglier sur le territoire de Combeliaubert et le Plô de Mailhac, en ce début de saison 2015-2016, va chez le Président armurier pour payer les cartes du syndicat et récupérer le fameux carnet de battue. Jusque là, tout va bien, Le chèque correspond au nombre de cartes de son équipe. Plusieurs tarifs sont pratiqués : un pour les résidents St-Ponais, deux pour les chasseurs de l'exté- rieur et trois pour les bénévoles piégeurs. Jusque là, tout va encore bien ! Quelques jours après être passé payer, il reçoit une lettre du syndicat lui demandant de régler un solde, car les cartes auraient augmenté depuis la dernière AG. Il refuse donc de payer par principe. En date du 29 septembre 2015, le président et son syndicat refusent toujours de lui donner les cartes, dont il a réglé la très grande partie. Nous ne pouvons que nous interroger sur de telles pratiques.

Après réflexion, deux hypothèses sont proposées :

1° le président du syndicat de chasse du Saint-Ponais ne savait pas, à quelques jours de son AG, que les cartes allaient augmenter,

2° Il le savait et n'a pas osé le dire lors de la venue du président de l'équipe de chasse. Rien ne va plus, A suivre… J.L.G.

7 Hommage au spéléo de Cavenac

Un homme creuse, Loin du tumulte de la ville, il creuse, Il n'est pas devant son poste de télé le dimanche, à regarder Drucker. Absent de toutes les querelles locales, il creuse, mais que cherche-t-il avec son marteau et son petit seau ? Ici, il n'y a ni or, ni pétrole, mais il creuse et a l'air content, Il lui reste deux mètres de gravats avant d'ouvrir la porte de son paradis, soit une (sa) grotte, Parfois il ne faut pas grand chose pour être heureux, Pour obtenir la félicité, il suffit, bien souvent, de le vouloir.

Soutien aux syndicalistes d'Air France ! 2900 familles sur la paille valent plus cher que deux chemises de bourges…

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires