Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 18:25

Ils ont abattu la forêt (de Sivens), enracinons la résistance.

Ceux de la ZAD


On n’éteint pas le soleil en tirant dessus (1)


Au lendemain de la mort de Thierry Fraïsse à Sivens, Thierry Carcenac (2) a eu cette phrase stupéfiante : « Mourir pour des idées, c’est une chose, mais c’est quand même relativement stupide et bête. » A cette fripouille, nous rétorquons : « Tuer pour ses intérêts et pour la croissance, c’est abject, même si c’est relativement banal à l’échelle de la planète… » Le même jour, Carcenac a aussi poussé ce cri du coeur : « Si tous les chantiers qui déplaisent doivent être protégés ainsi, où va-t-on ? ». Effectivement, où va-t-on si les gens se mêlent de leurs affaires et que leurs représentants ne peuvent plus s’en occuper à leur place en s’en mettant plein les poches avec leurs petits copains entrepreneurs ? C’est la crainte qui se répand dans l’oligarchie française : qu’il ne soit plus possible d’engager des travaux d’infrastructure industrielle dans le pays, sans que surgissent des opposants informés, déterminés et librement organisés. C’est pour cela qu’il est important pour l’Etat qu’un mouvement de jeunesse n’émerge pas qui mettrait à la fois en question les moyens (policiers) et les finalités (capitalistes) de son action. Où irait-on si lycéens et étudiants réclamaient le désarmement de la police, en dénonçant de concert les crimes racistes commis ordinairement dans les banlieues et la répression sauvage des manifestations anticapitalistes ? Où irait-on si les différentes zones à défendre contre les projets industriels et commerciaux scélérats continuaient de se relier, de se coordonner, de se fédérer, en paroles et en actes ?
Difficile, pour sûr, de savoir où cela nous mènera, mais s’engager sur ce chemin est la plus belle chose qui puisse nous arriver…
MARCUSE (Mouvement autonome de réflexion critique à l’usage des survivants de l’économie) dans « Sivens sans retenue », Ed. la Lenteur

(1) Pancarte brandie lors de la marche d’hommage à Rémi Fraïsse à Sivens le premier novembre 2014 (tué par une grenade de la gendarmerie nationale le 24 octobre)
(2) Sinistre président du conseil départemental du Tarn (dont Daniel Vialelle, conseiller départemental et président du PRNHL est un second couteau) et frère jumeau du nôtre, de l’Hérault


Le saviez-vous ?
1 A bas la calotte !
Au mois de juin de cette année, me promenant à Angers, (ville des pays de Loire), je suis tombé sur une procession/troupeau d’intégristes catholiques défilant sur la voie publique en chantant « Dieu et le Roy », et ce après une messe en plein air. Choqué de cet outrage à la laïcité et aux lois de la République, je fis part de ma condamnation au maire de cette cité, un certain Christophe Béchu, sénateur maire UMP, et surtout très réac (1). Le sieur Béchu répondit (sic) : « Notre société a besoin d’apaisement actuellement et non d’opposition entre les religions, comme certains souhaitent le faire au nom d’une laïcité qui n’est pas la mienne. » En clair, pour ce gonze, ce sont les laïcs qui fomentent les guerres de religion et non ces églises qui se bouffent entre elles et qui tuent des innocents depuis la nuit des temps. Il faut être gonflé comme un tétard pour prétendre cela, et en vouloir à la gueuse (2). Mais c’est quand même celle-ci qui le rémunère grassement comme parlementaire à la fin de chaque mois. Il pourrait au moins avoir la reconnaissance du ventre. La laïcité a été conçue pour assurer une juste neutralité des opinions religieuses dans l’espace public.
Autrement le clergé le plus fort, le mieux implanté dans le pays fait sa loi (de Dieu) ! Comme chez
nous avant 1906, et presque partout malheureusement, sur notre planète.. Opprobre à cet affligeant sénateur ! Et une dernière question à cet impénitent dévot d’avant Vatican II : Aura-t-il autant de mansuétude envers les musulmans qui voudraient prier, à mille, dans les rues de la bonne ville d’Angers ?
Pierre Blondeau
(1) D’après son profil internet, il serait aussi franc-maçon. Qui lui expliquera que les pères de la laïcité (le petit père Combes par exemple) étaient frangins et luttaient âprement contre l’hégémonie de l’église catholique ? A dû rater un épisode de l’Histoire, le Béchu, ou il roupille dans sa loge et oublie de plancher. A blackbouler.
(2) la république pour les cons de monarchistes. Quant au préfet du département, interrogé sur cet acte, il n’a point, à ce jour, répondu. Blanc bonnet et bonnet blanc, les satrapes Angevins ??


2 L’enquête se poursuit…
Dans l’article n° 2 de la Commune n° 273, nous nous demandions qui était le chauffeur de Mesquida, lors du 14 juillet, à St-Pons. Un lecteur attentif nous a donné la réponse : c’était Josian Cabrol, chef de zone… ( ???), et néanmoins président de la Com-Com. Boudu! depuis les municipales, il a bien changé ! Et il aurait aussi quitté les Bonhétaïres. Ça, on le comprend aisément… Et, parole de St-Ponais, « on est content pour lui : de porteur de sacoche, il est passé chauffeur. »


3 Raisons pour lesquelles la réunion du groupe cynégétique du St-Ponais est nulle et non avenue
On ne lit jamais suffisamment les statuts de notre association avant d’organiser une assemblée
(générale ou extraordinaire). Un exemple : celui du 25 juillet 2015 du groupe cynégétique du Saint-Ponais, syndicat des propriétaires.
- est considéré comme propriétaire ou détenteur toute personne résidant en dehors de l’agglomération qui possède un terrain de chasse d’au moins un hectare d’un seul tenant…
- le conseil d’administration est composé de 6 membres… Un tiers des membres sera composé de propriétaires
- Seuls les membres de droit ont droit de vote et voix délibérative, les autres membres extérieurs ont voie consultative…
En clair, ces clauses n’ayant pas été respectées, la copie est à revoir, sur la forme, et on subodore qu’au tribunal, cette assemblée extraordinaire ne tiendra pas la route. Tout ce travail pour rien !
Et de surcroît, il est bon de rappeler à tous la législation en vigueur : « Si une municipalité réserve le droit de chasse à ses habitants, elle devra notamment prendre en compte l’article 542 du code civil. La jurisprudence a reconnu que le fait de réserver le droit de chasse à titre gratuit sur les terrains communaux constitue un avantage à une catégorie de citoyens qui n’apparaît justifié ni par l’intérêt du service, ni par une contrepartie mise à la charge des bénéficiants. Il constitue en conséquence une rupture de l’égalité des citoyens. »
Quant aux rapports moraux et financiers, qui donnent le quitus, ce sera pour une autre fois…
A bon entendeur salut !
Un chasseur sachant chasser


4 Faux cul et faux derche sont dans un bâteau…
Manuel Valls vient de recadrer, et ce à juste titre, François Rebsamen, ministre du travail, qui voulait cumuler honteusement son poste ministériel avec la mairie de Dijon. Mais le même premier ministre ne voit aucun inconvénient à ce qu’un député soit aussi président d’un conseil départemental (34). Comme quoi la charte du P.S. (non cumul des mandats), bonne fille, est à géométrie variable, pour ne pas dire autre chose…


5 Indignation et colère !
Un bébé palestinien, en Cisjordanie, colonisée par Israël, a été brûlé vif et ses parents et son frère grièvement blessés le 31 juillet 2015, lorsque des terroristes en bande organisée israëliens ont incendié leur maison.
On aurait aimé que notre gouvernement (Hollande, Valls ou autre Fabius), qui se dit titulaire de la philosophie des droits de l’homme, dénonce immédiatement cet acte commis par des barbares. Mais, comme trop souvent, il est aux abonnés absents lorsqu’il faut défendre les Palestiniens, colonisés contre toutes les règles des Nations Unies et traités comme des sous-hommes.
Ils n’ont pas honte ! Il faudra consoler Jaurès !
En juillet 2015, un roi saoudien, monarque absolu de l’un des pays les plus obscurantistes du monde, chef du courant islamiste wahhabite, privatise une plage publique (de la Côte d’Azur), fait interdire au sein de la sécurité rapprochée offerte par l’Etat français, une CRS, au prétexte que celle-ci est une femme, et tout cela avec la bénédiction du gouvernement… dit socialiste. Et comme l’écrivait Stéphane Beauverger dans l’Humanité Dimanche du 30 juillet 2015, « Les trônes ont ceci de commun avec les baquets d’aisance que leurs usagers les souillent dès qu’ils s’y posent. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Blondeau et les camarades de La Cigale - dans La commune
commenter cet article

commentaires